Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Grand-Bassam/ Petit marché de la gare routière : le maire Ezaley accueilli avec joie par les commerçantes

Publié le mercredi 12 septembre 2018  |  Partis Politiques
Grand-Bassam/
© Partis Politiques par DR
Grand-Bassam/ Petit marché de la gare routière : le maire Ezaley accueilli avec joie par les commerçantes
Grand-Bassam, le 11 Septembre 2018. Le maire de la commune de Grand-Bassam, M Georges Philippe Ezaley a fait une visite surprise aux vendeuses du petit marché de poisson, d’attiéké et d’Attoukou, sise à la gare routière, en face du grand marché


Le maire de la commune de Grand-Bassam, M Georges Philippe Ezaley, toujours en quête du bienêtre de ses populations ne manque pas l’occasion de faire des visites inopinées. Dans un quartier de la ville, à l’hôpital général, dans une école ou dans le cadre des activités d’une association etc, il n’est pas rare de l’apercevoir au contact de ses administrés. Hier, ce fut le cas à la surprise générale au petit marché de poisson, d’attiéké et d’Attoukou, sis à la gare routière, en face du grand marché.

Vendeuses et clients ont vu le maire descendre de voiture pour les approcher. Le maire après cette visite très appréciée par les femmes a mis le cap sur la pharmacie toujours en face du grand marché, où il a salué responsables et travailleurs de l’officine. Approché, Georges Philippe Ezaley a confié ceci : « De temps à temps, je fais des visites dans les marchés, pour voir un peu les conditions de travail des femmes. Il n’y a rien d’inhabituel.

J’ai l’habitude de venir au grand marché, au petit marché. Aujourd’hui, j’ai fait une visite surprise à cet autre petit marché. Les femmes sont très enthousiastes. C’est à elles que nous avons donné quelques présents lors de la fête des mères. Il fallait que je vienne m’assurer qu’elles ont bien reçu les cadeaux et m’enquérir de leurs conditions de travail. Ce sont des opérateurs économiques importants qui travaillent pour la commune ». Pour rappel, le maire a aménagé l’espace qu’il a visité. Pour la sécurité des femmes, une clôture avec des grilles a été élevée pour protéger les commerçantes des véhicules qui passent à proximité. Des lettres d’occupation du site ont été remises, il y a quelques mois aux femmes, qui pour certaines viennent des villages de la commune pour écouler leur attiéké, leur poisson. Ezaley a promis revenir pour apporter des réponses idoines à quelques doléances faites par les femmes.
Commentaires


Comment