Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

CNDHCI: En séminaire à Grand Bassam, les parlementaires invités à s’approprier l’approche Droits l’homme

Publié le mercredi 12 septembre 2018  |  CNDHCI
CNDHCI:
© Autre presse par DR
CNDHCI: En séminaire à Grand Bassam, les parlementaires invités à s’approprier l’approche Droits l’homme
Il s’est tenu les 10 et 11 septembre 2018, à Grand Bassam, à l’initiative de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI), un séminaire de renforcement de capacités des parlementaires sur les principes de Paris et les principes de Belgrade.


Il s’est tenu les 10 et 11 septembre 2018, à Grand Bassam, à l’initiative de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI), un séminaire de renforcement de capacités des parlementaires sur les principes de Paris et les principes de Belgrade.

L’objectif de cette rencontre, au dire de la présidente de la CNDHCI, Namizata Sangaré, était d’une part d’expliquer le rôle et le fonctionnement de la CNDHCI aux parlementaires. Et d’autre part, de leur présenter les principes de Paris ; principes directeurs des Institutions Nationales des Droits de l’Homme, et les principes de Belgrade relatifs au cadre normatif de collaboration entre les INDH et les Parlements. « Aujourd’hui se trouve sur le bureau de l’Assemblée nationale, un projet de loi dont l’objectif est de nous proposer une Commission Nationale des droits de l’Homme conforme aux Principes de Paris. Nous comptons examiner soigneusement ce projet du gouvernement et ce séminaire apparaît, pour nous, comme une occasion pour recueillir les avis des experts et des membres de la CNDHCI quant au nouveau format qui est proposé », a commenté, l’Honorable Abdoulaye Sidibé, Président de la Commission des Affaires Générales et Institutionnelles (Cagi).

Au terme de ce séminaire, les parlementaires ont mis en place un réseau dénommé le Réseau des parlementaires pour la prévention, la protection et la défense des Droits de l’Homme ( R3PDDH). Ce réseau permettra de promouvoir une culture des droits de l’Homme au sein du Parlement, et de sensibiliser les parlementaires aux enjeux et défis entourant le respect de ces droits. Il servira, à terme, de cadre de réflexion sur les engagements internationaux auxquels la Côte d’Ivoire a souscrit et d’échanger avec les autres acteurs des droits de l’Homme.
Commentaires


Comment