Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le renforcement de la politique de communication pour insuffler un nouveau dynamisme à l’institut de médiation en Côte d’Ivoire

Publié le mercredi 12 septembre 2018  |  AIP
Le
© AIP par DR
Le renforcement de la politique de communication pour insuffler un nouveau dynamisme à l’institut de médiation en Côte d’Ivoire


L’Organe de médiation de Côte d’Ivoire a adopté mardi aux termes de deux journées de réflexion, plusieurs résolutions dont le renforcement de la politique de communication pour insuffler un nouveau dynamisme à l’institution au plan national et international.

Le Médiateur de la République Adama Toungara et ses collaborateurs assistés des experts en médiation et des membres de la société civile ont résolu de renforcer la politique de communication de l’institution par une présence plus perceptible dans les médias classiques, sur internet et les réseaux sociaux pour plus de visibilité de l’institution au plan national et international.

Les participants ont décidé de procéder périodiquement à un sondage du niveau de connaissance de l’institution par les populations, de présenter de façon régulière les rapports d’activités du Médiateur de la République au président de la République conformément à la loi organique et de renforcer la présence de l’Institution au sein des associations sous-régionales et internationales d’ombudsmans et de Médiateurs par une régularité aux différentes rencontres, et l’intégration des organes dirigeants de ces associations.

Sur l’organisation et la gestion du personnel, les acteurs de la médiation ont recommandé la redéfinition de l’organigramme de l’Institution par l’adoption d’un schéma structurel permettant d’assurer une plus grande efficacité dans son fonctionnement.

En ce qui concerne les missions et moyens d’action de l’organe, ils ont convenu d’initier les diligences nécessaires à la révision du projet de loi organique en vue de la prise en compte des nouvelles missions dévolues au Médiateur de la République au plan international, et de prendre en compte les questions relatives à la protection des droits des enfants et des personnes vulnérables, la promotion de l’éducation citoyenne et du civisme.

De consolider la collaboration avec les institutions étatiques et structures chargées de mission en matière de cohésion sociale, de bonne gouvernance et de défense des droits de l’homme.

Au chapitre des moyens financier et matériel, les participants ont souhaité une augmentation de la dotation budgétaire de l’Institut en vue de la prise en charge des défis nouveaux et du transfert de l’institution à Yamoussoukro. Ils ont également recommandé l’élaboration d’un plan stratégique triennal 2018-2021 de l’organe de médiation pour une mise en œuvre rigoureuse des résolutions.

« Il nous appartient désormais de traduire les recommandations de nos assises en plan d’actions stratégiques afin de mieux répondre aux attentes de nos populations », a exhorté M. Toungara qui présidait les travaux.

Les journées de réflexion sur le médiateur de la République avaient pour thème « L’Institution de médiation ivoirienne : bilan et perspective ».
(AIP)
nam/kam
Commentaires


Comment