Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

Un atelier sur l’approche "Literacy boost" à Soubré pour améliorer la qualité de la lecture et l’écriture chez les enfants

Publié le mercredi 5 decembre 2018  |  AIP
Un
© AIP par DR
Un atelier sur l’approche “Literacy boost” à Soubré pour améliorer la qualité de la lecture et l’écriture chez les enfants


Soubré - Des formateurs prennent part, depuis mardi, à Soubré, à un atelier de formation sur l’approche "Literacy boost" en vue d’améliorer le niveau de lecture et d’écriture des enfants dans le cadre d’un nouveau projet intégré de lutte contre le travail des enfants.

« Il s’agit de renforcer les capacités des équipes save, ORASUR et ceux du système éducatif afin d’améliorer la qualité de lecture et d’écriture des enfants de façon ludique. Et vu la spécificité de cette activité qui nécessite l’acquisition d’un savoir faire particulier, il a été décidé de la formation des formateurs pour une meilleure appropriation de l’approche literacy boost par les staffs et avoir à disposition un pool de formateurs », a expliqué le directeur pays de Save the children, Soe Apollinaire.

Selon lui, cet atelier est la réponse à une enquête des équipes de Save the children qui a révélé que plus de 83 % des enfants inscrits en classe de CE1 ne savaient lire et écrire correctement, et encore moins identifier correctement au moins 10 lettres de l’alphabet.

Le directeur régional de l’Education nationale, Moustapha Coulibaly, s’est félicité de l’appui constant de Save the children en faveur de l’école aux côtés du gouvernement. Et pour lui, la mise œuvre d’une nouvelle approche en vue d’améliorer le niveau de lecture et d’écriture des enfants est à saluer.

« Nous sommes enseignants, et nos enfants ne savent pas lire et écrire. Nous sommes donc interpellés et nous devons nous ressaisir. D’où la nécessité des cours de mercredi pour renforcer le quantum horaire », a-t-il expliqué, non sans exhorter les participants à la rigueur et à l’assiduité pour tirer profit de cette formation.

Le secrétaire général 1 de la préfecture de Soubré, Tiégbè Bonaventure, a dit sa satisfaction de voir des actions de renforcement et remédiation pour donner une formation de qualité à nos enfants.

(AIP)

km/ask
Commentaires


Comment