Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article
Politique

Alassane Ouattara partage l’expérience de sortie de crise réussie de la Côte d’Ivoire à l’ONU

Publié le jeudi 6 decembre 2018  |  AIP


Abidjan, 6 déc(AIP)- Le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara a partagé aux membres du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU), mercredi, l’expérience de sortie de crise réussie de la Côte d’Ivoire

A la faveur de ce moment important pour la Côte d’ivoire, qui intervient 27 ans après son dernier mandat au sein du Conseil de Sécurité, Alassane Ouattara a présenté les clés pour une relance économique et une cohésion sociale dans son pays.

En 2011, la Côte d’Ivoire est sortie d’une décennie de crise et de la crise post-électorale, fragilisée aux plans économique, social, humain et sécuritaire, a rappelé le Chef de l’Etat ivoirien, lors d’un débat présidentiel, qui portait sur « la Reconstruction post-conflit, Paix, Sécurité et Stabilité »,

Pour remédier à cette situation, « dès 2011, la Côte d’Ivoire a fondé sa stratégie de reconstruction post-crise, de paix et de stabilité sur la relance de son économie, le désarmement, la démobilisation et la réintégration ainsi que sur la réforme du secteur de la sécurité et la réconciliation », a indiqué le Président de la République.

Les retombées sont probantes. « Ce sont plus de 2 millions d’emplois qui ont été créés depuis 2012 dans mon pays, qui compte 24 millions d’habitants », a-t-il salué.

En outre, dans sa volonté de consolider la réconciliation et de solder définitivement le contentieux relatif à la crise post-électorale, en Août 2018, une loi d’amnistie concernant environ 800 personnes, poursuivies ou condamnées pour des infractions en lien avec la crise post-électorale de 2010 ou des infractions contre la sûreté de l’Etat, a été prise.

La reconstruction post-conflit, la paix et la stabilité durables nécessitent, entre autres, l’existence d’un Gouvernement qui tire sa légitimité d’élections démocratiques et transparentes, d'un processus de réconciliation crédible et d'un plan d’investissement d’urgence pour la fourniture équitable de services sociaux de base et la création d’emplois, a souligné le chef de l'exécutif ivoirien.

Cette intervention de haut niveau s’est faite, en présence du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, du président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Fakhi Mahamat et du président de la Commission de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, Kassi Jean-Claude Brou.

nmfa/ask
Commentaires


Comment