Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article
Société

La sous-préfecture de Sassandra modernise son service d’archives

Publié le dimanche 9 decembre 2018  |  AIP


Sassandra - La sous-préfecture de Sassandra a engagé un processus de modernisation de son système d’archivage afin de mieux assurer la conservation des documents indispensables à son fonctionnement.

L’administration a commis des experts du domaine pour conduire le processus qui va se faire en deux étapes. La phase de traitement physique des documents et la phase de numérisation.

« A terme, la modernisation des archives va permettre de réduire l’impact de la mobilité dans le service, faciliter le repérage de l’information, favoriser la prise de décision et éviter la perte des documents », a noté le sous-préfet, Victoire Alahoui, livrant l’information jeudi, lors de la dernière session du conseil de sous-préfecture.

L’archiviste commis pour conduire le processus, Assi Alexandre, posant un diagnostic a relevé que « les archives de la sous-préfecture n’ont jamais été pris en charge. Il y a des documents à même le sol et d’autres stockés sur des placards. Les meubles de conservation ne sont pas en bon état. Les documents ne sont pas conservés dans des boîtes d’archive sans oublier la présence des souris et des cafards qui sont des agents de dégradation des documents ».

Outre une meilleure conservation des documents administratifs, la modernisation de son service d’archives va permettre à la sous-préfecture de Sassandra de capitaliser et valoriser son patrimoine informationnel, de constituer le patrimoine historique et enrichir la mémoire de l’administration.

Le sous-préfet Alahoui a souligné le fait qu’en traçant la route des esclaves, les chercheurs s’étaient limités à Grand-Lahou par faute d’archive ou de bonne conservation des documents.

« La sous-préfecture avait perdu sa mémoire, alors qu’on sait qu’il y a eu le commerce des esclaves ici, par exemple à DREVIN. Nous avons approché ces chercheurs et nous leur avons révélé cette période de l’histoire de Sassandra et Sassandra a ainsi été pris en compte dans leurs recherches. C’est pourquoi il est bon d’organiser les archives», a-t-elle exprimé.

(AIP)

iv/kg/kam
Commentaires


Comment