Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Les élections locales apaisées dans le Gontougo, une preuve de maturité des candidats et des électeurs (Feature)

Publié le mercredi 2 janvier 2019  |  AIP


Bondoukou – Les élections sénatoriales, municipales et régionales dans la région du Gontougo se sont déroulées dans une atmosphère apaisée, preuve d’une maturité politique des candidats et des électeurs ayant participé à ce scrutin.

Une campagne de sensibilisation de la Commission électorale indépendante (CEI) pour des sénatoriales dans le calme et la discipline

Les élections sénatoriales, qui se sont tenues le 24 mars de 2018 dans le Gontougo, ont enregistré la seule liste du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), dirigée par Touré Souleymane, du Rassemblement des républicains (RDR), ancien député à l’Assemblée nationale, et Yao Kouman Moïse du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), ancien maire de Tanda.

Malgré l’unique liste, une campagne de sensibilisation a été initiée par le superviseur de la Commission électorale indépendante (CEI) chargé des régions du Gontougo et du Bounkani, Yéo Soro ange Rosalie qui a appelé la population de Bondoukou (Nord-est) à des élections sénatoriales apaisées.

Pour Mme Yéo, l’élection est un jeu qui doit faire prévaloir un esprit d’amitié et de fraternité dans les slogans de campagne, les comportements et le développement du scrutin. « L’adversaire n’est pas un ennemi et l’élection n’est pas une guerre et après l’élection, la côte d’Ivoire doit continuer d’avancer », avait-t-elle déclaré.

Elle a exhorté les candidats à avoir un bon ton et aux leaders religieux d’inculquer à leurs fidèles, à cette période électorale, l’amour du prochain, l’esprit de paix et de fraternité, expliquant par la même occasion que l’intérêt général doit toujours primer.

Les candidats et électeurs ont adhéré à ce message de paix et de cohésion sociale prônée par la CEI et ont décidé de jouer la carte de l’apaisement en s’engageant à mettre leur expérience au service de la population.

La liste du RHDP est sortie vainqueur des élections avec 178 suffrages exprimés sur 192 votants pour un taux de participation de 78,05%. Au total, 246 grands électeurs étaient inscrits sur la liste électorale dans la région dont 213 hommes et 33 femmes.

Ces électeurs comprenaient des conseillers municipaux, régionaux, maires et président du conseil régional.

Les élections couplées des municipales et régionales ont mis en relief l’envie des populations de se détourner définitivement de la violence

Les élections régionales et municipales très attendues par les ivoiriens et la communauté internationale ont mis en relief la volonté de la population du Gontougo de se détourner de la violence en choisissant leurs candidats dans la discipline et le calme.

Le groupement politique RHDP est sorti vainqueur de ces élections couplés avec 48, 89% pour le candidat Kobenan Kouassi Adjoumani conduisant la liste« Rassemblement et paix » devançant ainsi ses adversaires, Serges Yvon Vremen, 36,08% et Sonan Jean François, 12,98%.

Quant au candidat aux municipales, Koné Hiliassou, il a remportant largement ces élections devant Abdoulaye Fofana en obtenant 78, 97%.

Au-delà de ces résultats, un fait notable est à signaler. La campagne sans violence entamée par l’ensemble des candidats à contribuer fortement à l’implantation d’une atmosphère de paix et de confiance même si dans certaines localités, l’on a constaté des échauffourées post-électorales qui ont été vite circonscris.

Discipline, paix, cohésion, union et amour sont les mots régulièrement prononcés par les candidats et les électeurs qui ont fait de ces élections couplées un modèle qui a été d’ailleurs salué par le superviseur de la CEI, Yéo Soro ange Rosalie, lors de la proclamation des résultats au siège local de l’institution.

(AIP)

zaar/fmo
Commentaires


Comment