Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Dissidence au FPI: le camp Affi fait une mise au point relative aux déclarations du camp Assoa Adou

Publié le samedi 12 janvier 2019  |  Partis Politiques
Mme
© APA par Amah SALIOU
Mme Agnès Monnet, Secrétaire générale du Front populaire ivoirien (FPI)
Vendredi 07 octobre 2016.


Depuis quelques semaines, M. Assoa Adou, ancien membre de la direction du FPI, tient des propos, relayés par des médias nationaux et internationaux, qui tendent à semer la confusion à propos de la présidence et des dirigeants du parti.

Afin de lever toute ambiguïté et d’éclairer les profanes de la scène politique ivoirienne, la direction du FPI tient à faire la mise au point qui suit.

Premièrement, Monsieur Assoa Adou n’est plus membre de la direction du FPI depuis 2011. C’est un « dissident » depuis 2014. Aucun organe du FPI ne lui reconnait le titre de Secrétaire Général dont il se prévaut. En conséquence, ses propos n’engagent que sa personne.

Deuxièmement, M. Pascal Affi N’Guessan est le président du FPI depuis le congrès de juillet 2001, il y a 17 ans. Il a été réélu à ce poste au congrès des 27 et 28 juillet 2018 pour un nouveau mandat de 5 ans par 99,8% des 4500 congressistes votants. Sous la bannière du FPI, Pascal AFFI N’Guessan a été élu député en 2016 et président du Conseil Régional du Moronou en 2018.

Troisièmement, Mme Agnès Monnet est la Secrétaire Générale, porte-parole du parti depuis juillet 2014. Elle vient d’être élue Maire FPI d’AGOU.

Quatrièmement, le congrès du FPI, organe suprême du parti est convoqué par le président du parti (article 27 des statuts de 2001). Or, en dehors du congrès de juillet 2018, aucun autre congrès n’a été convoqué par le président du parti depuis 2001. Le FPI n’a tenu aucun congrès ni à Mama ni à Moosou. Ce sont des dissidents qui se sont rassemblés en ces lieux. Pas plus. Leurs proclamations n’engagent pas le FPI.

Au total, des militants du FPI peuvent rêver d’occuper la présidence du FPI ou de voir d’autres personnes assumer cette fonction ; mais la réalité politique et juridique en Côte d’Ivoire et hors du pays est implacable :

- Pascal AFFI N’Guessan est le président du FPI ;

- Agnès Monnet est la Secrétaire Générale, Porte-parole du parti ;

Au nom de la justice, de la démocratie et de la cohésion sociale la direction du FPI demande aux uns et aux autres de respecter cette vérité élémentaire.



Agnès Monnet

Secrétaire Générale, Porte-Parole du FPI
Commentaires


Comment