Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Bientôt des mesurés pour lutter contre la divagation des animaux Tanda.

Publié le dimanche 13 janvier 2019  |  AIP


Tanda – Des mesures ont été adoptées par le Conseil municipal de Tanda en vue de lutter contre la divagation d’animaux domestiques.

Lors de la première réunion du Conseil, vendredi, présidée par le maire Koné Amadou, en présence des autorités préfectorales et des chefs traditionnels, les participant ont planché sur cette question de divagation d’animaux domestiques, notamment les moutons, chiens, cabris, bœufs qui pullulent la ville, et qui créent des confusions chez les usagers de la route.

” Il est bon pour la commune de régler les questions de salubrité, de stationnements anarchiques et surtout de divagation d’animaux domestiques “, a indiqué madame Achou Nathalie, préfet du département de Tanda, livrant un discours à l’ouverture de cette réunion.

Plusieurs campagnes de sensibilisations avaient été initiées par la municipalité lors du mandat écoulé, pour inviter les propriétaires de ces bêtes à prendre toutes les dispositions utiles pour les retirer des rues.

Selon la secrétaire générale de la mairie, Yaoua sakoua Monica , une décision d’interdiction avait été prise en 2014 par le Conseil municipal. Mais, dans sa mise en application, cet arrêté a été confronté à de nombreuses difficultés, parmi lesquelles, la non collaboration des populations et un manque de fermeté de l’équipe en charge.

Les moutons sont les plus nombreux à divaguer dans les ruelles de la ville. A la base de plusieurs accidents de la route, ils sont très présents dans les quartiers de Château, de Zongo, Dioulabougou et surtout au marché et à la gare routière.

«Pour cette question nous comptons cette fois-ci mettre sur pieds un conseil communal qui va intégrer et les jeunes et nos chefs de communautés, travailler sur le civisme et faire comprendre que c’est un outil de développement qui met en relief la question de l’hygiène “, a souligné le Maire Koné Amadou.

Le Conseil a également adopté un budget primitif de 149,9 millions FCFA pour l’exercice 2019.

(AIP)

si/tm
Commentaires


Comment