Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Un présumé arnaqueur réfugié à Nassian cueilli par la gendarmerie

Publié le vendredi 25 janvier 2019  |  AIP


Nassian- Un présumé redoutable arnaqueur, réfugié depuis une semaine à Nassian, a été cueilli par la brigade de gendarmerie, mardi, a-t-on appris de source sécuritaire.

Selon notre source, Brou Kouao, né le 14 novembre 1977, à Kobouassué, dans le département d'Agnibilékrou, était recherché depuis Dabakala pour plusieurs faits portant sur des escroqueries. Ardemment recherché, il se réfugie à Nassian, précisément à Toungboyaga, village où est originaire sa mère.

A partir de Toungboyaga, il joint régulièrement Nassian situé à seulement 14 km à l'aide d'une Peugeot 406 à sa disposition. À Nassian, selon toujours notre source, Brou Kouao choisit de séjourner à l'auberge de la ville, l'un des endroits les plus confortables pour accueillir les visiteurs dans le département.

Tantôt, il est inspecteur des douanes, tantôt capitaine des douanes. Nassian est une petite ville où les habitants se connaissent, fait remarquer la source qui souligne que tous les mouvements du sieur Kouao sont considérés suspects aux yeux des populations.

Par ailleurs, la brigade de gendarmerie de Nassian avait été auparavant alertée par des radios messages sur les activités de cet homme depuis Dabakala. Très vite, précise-t-on, il est interpellé et placé en garde à vue en attendant les enquêtes sur sa personne.

Après enquêtes, la gendarmerie de Nassian se rend compte qu'il s'agit bel et bien de Brou Kouao, le présumé arnaqueur recherché depuis Dabakala. Mais ici, il se donne une autre profession. Face aux gendarmes, il affirme être un entrepreneur. Ses photos sont envoyées à la brigade de gendarmerie de Dabakala pour identification.

Après confirmation de son identité, la brigade de gendarmerie de Dabakala a délégué des agents à Nassian. Ce jeudi, à 14h, il a été ramené à Dabakala où plusieurs plaignants l'attendraient.


nkf/fmo
Commentaires


Comment