Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Mines : Le premier projet chantier école ouvre ses portes avec 15 impétrants

Publié le mardi 29 janvier 2019  |  AIP


Bouaflé- Le projet chantier école de Bozi ouvre ses portes avec 15 impétrants, a relevé le directeur général de la Société pour le développement minier (SODEMI), Kadjo Kouamé, à l’occasion de la cérémonie de lancement de ce projet qui s’est déroulée, lundi, à Bouaflé.

En présence du ministre des Mines et de la Géologie, Jean-Claude Kouassi, il a indiqué que ces derniers, issus des villages environnants et des entreprises ayant sollicité des autorisations d’exploitation minière dans la zone, recevront durant une période de 11 semaines, une formation axée sur l’exploitation artisanale et semi-industrielle.

Les modules en ce qui concerne l’exploitation artisanale comprennent la législation minière en matière d’exploitation minière artisanale et à petite échelle (EAPE), la reconnaissance du niveau de minéralisation, les techniques d’exploitation par panneaux et de traitement sans produits chimiques par gravimétrie, l’hygiène-la sécurité-environnement (HSE) ainsi que la gestion d’une exploitation minière artisanale.

La législation minière en matière d’exploitation minière artisanale et à petite échelle, l’organisation et la gestion des chantiers miniers à petites échelle, les techniques de prospection minière, d’exploitation et de traitement ainsi que l’encadrement et le suivi des exploitants sont les sujets qui vont être abordés pour ce qui est de l'exploitation semi-industrielle.

« Le succès de cette phase pilote permettra de répliquer le modèle dans d’autres régions de la Côte d’Ivoire », a souligné M. Kouamé, exhortant les populations à adhérer au projet et le corps préfectoral à accompagner sa structure dans la mise en œuvre du projet en vue de sa réussite.

Le projet chantier école dans le secteur de la petite mine a pour objectif notamment de dispenser une formation initiale et qualifiante aux jeunes Ivoiriens en vue de les doter du savoir, du savoir-faire et des qualifications professionnelles nécessaires pour opérer dans le secteur de la petite mine, dans le respect des potentialités de la Côte d’Ivoire et des exigences environnementales, fiscales et sociales.

ns/fmo
Commentaires


Comment