Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le SYSCOOP-AGO se désolidarise des déclarations de son ex-président

Publié le dimanche 3 fevrier 2019  |  AIP


Man - Les membres fondateurs du syndicat des sociétés coopératives et acheteurs du grand-Ouest (SYSCOOP-AGO) ont souligné samedi lors d’un point de presse organisé à Man, qu’ils se désolidarisent des déclarations de leur ancien président, Tia Marcel.

«Le SYSCOOP-AGO tient à informer tous les syndicats des producteurs de café-cacao de Côte d’Ivoire que désormais, il n’est plus concerné de près ou de loin par les déclarations de son ancien président M. Tia Marcel parce qu’il n’est plus le président du SYSCOOP-AGO. Depuis le début de la campagne 2017-2018 il a quitté la région du Tonkpi pour des raisons personnelles, synonyme d’abandon de poste », a affirmé le porte parole dudit syndicat Sia Ange Elie précisant que leur nouveau président est désormais M. Kamaté Moussa Nabi.

Par ailleurs, souligne M. Sia, le SYSCOOP-AGO, « s’indigne et réfute les déclarations de Marcel Tia émanant de sa conférence de presse du 30 janvier 2019, tenue à Soubré hors du ressort territorial du SYSCOOP-AGO qui est le grand Ouest et non la Nawa ». Il dit témoigner sa gratitude au Conseil du café-cacao pour ses actions en faveur des producteurs, sociétés coopératives et acheteurs de la filière café-cacao concernant plusieurs acquis.

Notamment la stabilisation du prix du café-cacao au profit des producteurs, le contrôle de la certification au bénéfice des sociétés coopératives, la relance caféière, culture importante dans la région du Tonkpi , ainsi que la création de la fédération des organisations des producteurs de café-cacao.

M.Tia, rappelle-t-on, avait soutenu entre autres en fin janvier, que la reforme annoncée dans la filière café-cacao n’a pas donné les résultats attendus, eu égard à certaines pratiques observées dans des délégations, avec notamment la vente de code de commercialisation aux acheteurs "au détriment des sociétés coopératives appartenant aux vrais producteurs".

(AIP)

amak/ask
Commentaires


Comment