Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Une société sucrière vise une production annuelle de 125 000 tonnes d’ici à 2023

Publié le lundi 8 avril 2019  |  AIP


Niakara- Dans son adresse aux autorités administratives des régions du Tchologo (Ferkessédougou) et du Hambol (Katiola), samedi, à l'occasion de son Festival dénommé Festi-princesse, le responsable de la Sucrerie africaine en Côte d'Ivoire (SUCAF-CI) a indiqué que la compagnie envisage d'optimiser son rendement annuel en le portant ainsi à plus 125 000 tonnes dans les quatre années à venir.

Le directeur général adjoint (DGA) de la SUCAF-CI, Jean-Pierre Champeaux, a d'abord relevé la performance de la compagnie, évaluée à 100 479 tonnes de sucre au cours de la campagne 2018-2019.

"Cela représente 6 000 tonnes de sucre en moins que l'édition précédente et 100 000 tonnes en dessous de nos prévisions pour cette campagne", a-t-il fait savoir en présence de plusieurs autorités dont le sous-préfet de Badikaha, Kouadio Kan, et le maire de Tafiré, Coulibaly Sounkalo.

"C'est un résultat qui nous interpelle tous, mes collaborateurs et moi, car nous avons des sujets administratifs, agronomiques et techniques à identifier, à gérer et à traiter afin de rebondir et atteindre une production annuelle de plus de 125 000 tonnes de sucre d'ici à quatre ans", a-t-il promis.

Des activités environnementales (reboisement et assainissement), socioculturelles et sportives ont meublé, vendredi et samedi, à la SUCAF-CI Ferké 2, la tenue de la 7éme édition du Festival dit Festi Princesse Tatie.


jbm/fmo
Commentaires


Comment