Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Treichville/Vendredi Saint: Amichia vit la Passion du Christ avec les pensionnaires du Chu

Publié le vendredi 19 avril 2019  |  Treichville Notre Cité
Vendredi
© Treichville Notre Cité par DR
Vendredi Saint: Amichia vit la Passion du Christ avec les pensionnaires du Chu
Vendredi 19 avril 2019. Treichville. Le traditionnel chemin de croix du vendredi Saint a été vécue d’une manière particulière par les habitués de la Chapelle du Sacré Cœur du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Treichville. Et pour cause, le Ministre François Albert Amichia, Maire de la Commune était présent parmi eux.


Les Chrétiens Catholiques du monde entier ont commémoré, ce vendredi 19 avril 2019, le traditionnel chemin de croix du vendredi Saint. Instant solennel qui revêt une grande importance dans le temps de Carême, la Passion de Jésus-Christ, retracée à travers 14 méditations, a été vécue d’une manière particulière par les habitués de la Chapelle du Sacré Cœur du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Treichville. Et pour cause, le Ministre François Albert Amichia, Maire de la Commune était présent parmi eux. Dans une attitude d’humilité, d’amour, de reconnaissance, souvent mêlée de compassion voire de regret les fidèles ont pu, une fois de plus, se rendre compte de l’amour incommensurable du Christ pour l’humanité.

Lui le Juste par excellence, qui a accepté de mourir sur la croix pour nous sauver. L’Abbé Marcelin Kouadio, aumônier de la pastorale de la santé de la Chapelle du Sacré Cœur, a exhorté le peuple de Dieu à méditer les dernières paroles du Christ sur la croix. Des paroles fortes qui nous invitent à toujours remettre notre sort entre les mains de notre Père qui est dans les cieux et surtout à pardonner lorsque nous sommes offensés. Pour le Ministre François Amichia, la commémoration de la passion du Christ est un moment exceptionnel. « Cette passion est forte, elle est inimaginable car nous ne pouvons pas ressentir ce que le Christ a vécu durant cette passion et nos malades vivent cela quotidiennement. Il était bon de venir partager avec le personnel médical, le personnel soignant et tous ceux qui s’occupent de la pastorale des malades ce moment fort du temps de carême qui donne l’espoir de la guérison pour les malades et surtout pour les enfants malades du cancer » a-t-il déclaré.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment