Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le ministre Mabri lance le programme de réparation des pompes à motricité humaine dans le Tonkpi

Publié le mardi 4 juin 2019  |  AIP


Man–Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Albert Mabri Toikeusse, représentant le Premier ministre, a procédé lundi, à Mlonguiné, département de Man, au lancement du programme de réparation des 21.000 pompes à motricité humaine, dont 1319 dans le Tonkpi, inscrit dans le Programme social du gouvernement (PSGouv 2019-2020).

«Ce programme permettra de procéder à un état des lieux des ouvrages hydrauliques en milieu rural, d’assurer la maintenance de tout le parc pendant la durée du projet (2019-2021), de réparer ou remplacer à neuf les pompes à motricité humaine en panne, de faire des analyses physico-chimiques et bactériologiques de l’eau des forages et de faire la mobilisation sociale», a-t-il affirmé.

Il a souligné, en présence des populations venues des cinq départements du Tonkpi, des autorités préfectorales, administratives et coutumières, que la durée du projet est de trois ans, avec un coût prévisionnel estimé à 15 milliards de francs CFA.

Ce programme de réhabilitation, fait-il savoir, permettra à terme entre autres, de remplacer ou réparer 8500 pompes, d’assurer la maintenance de 21000 pompes, de constituer 11 000 comités de gestion de points d’eau qui seront sensibilisés au niveau des villages, au transport, au stockage et à l’utilisation de l’eau potable.

«L’opération de réparation, de réhabilitation et de maintenance des 21 000 pompes sur l’ensemble du territoire, initiée par l’État de Côte d’Ivoire, aura un impact social fort, par l’amélioration et la sécurisation de l’alimentation en eau potable de près de 11 millions de personnes essentiellement en milieu rural. Le programme contribuera également à la création d’environ 500 emplois permanents et occasionnels », a ajouté l’envoyé du Premier ministre.

Les parties prenantes dudit programme sont le ministère de l’Hydraulique, la Société de distribution d'eau de Côte d’Ivoire (SODECI), le Bureau national d’études techniques et de développement (BNETD), l’Office national de l’eau potable (ONEP), le corps préfectoral ainsi que les populations.

De 2011 à 2018, l’État a investi 455 milliards de francs CFA pour faciliter l’accès des populations à l’eau potable, rappelle-t-on.


amak/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment