Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Délimitation des territoires villageois : démenti d’une opposition de la communauté Koulango au projet

Publié le lundi 10 juin 2019  |  AIP


Bouna - Le porte-parole de la cour royale de Bouna, Logossina Ouattara, a démenti dimanche devant le corps préfectoral l'idée d'une opposition de la communauté Koulango dans le processus de délimitation de territoires de villages en cours dans la région du Bounkani.

Selon Logossina Ouattara, "c'est à tort que certaines communautés indexent les propriétaires terriens, que sont les Koulango à faire blocage à travers ce qu'ils qualifient de reticence dans le processus la délimitation"

''Il n'en est rien du tout. La communauté Koulango ne fais pas obstacle à ce processus, bien au contraire, nous contribuons sur le terrain à son effectivité. Seulement nous déplorons quelques dissensions en notre sein sur des points, mais cela n'entrave pas le bon fonctionnement de ce processus", déclaré M. Logossina qui recevait à la cour royale, sous la présidence de sa majesté Niguê-Gbliman, roi du Bounkani, les sous-préfet du département de Bouna.

Nous sommes bel et bien engagés pour la délimitation des territoires de villages'', a-t-il insisté.

La délimitation des territoires de villages est un élément du programme d’appui au renforcement de l’inclusion et de la cohésion sociale (PARICS) initié par l'état de Côte d'Ivoire. Elle consiste de manière consensuelle, à déterminer les limites des villages et d’en établir la cartographie.

Cette opération d’envergure nationale a plusieurs avantages dont la fin des conflits fonciers, l’atténuation du coût d’établissement du certificat foncier rural, une détermination plus précise des sphères de compétences des chefs de village.

on/tm
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment