Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Les acteurs de la Nawa instruits sur la nouvelle réforme du transport routier

Publié le samedi 22 juin 2019  |  AIP


Soubré- Une délégation du ministère des Transports et du Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier a effectué, jeudi, une mission d’information et de sensibilisation des acteurs du transport de la région de la Nawa, au siège du syndicat des transporteurs de Soubré en présence du secrétaire général 1 de la préfecture de Soubré, Okou Tohoury Paulin Martial, représentant le préfet de région.

Le chef de cette délégation, Tiessé Lucien, directeur de la Circulation à la direction générale des Transports terrestres et de la circulation, représentant le ministère des Transports et son équipe ont expliqué aux transporteurs les nouvelles dispositions prises par le gouvernement en vue de moderniser leur secteur d'activité.

« Désormais, pour être considéré comme transporteur, il va falloir être organisé en entreprise de transport ou avoir une société de transport et se doter d’un gestionnaire. Et Pour les conducteurs, le seul permis ne suffira plus pour exercer ce métier. Il sera exigé un certificat d’aptitude a la conduite routière (CACR) », a-t-il expliqué.

Le gouvernement avec l’appui de la Banque mondiale à travers le Projet d’appui a la modernisation du secteur du transport (PAMOSET) et la collaboration du Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier a initié une campagne de formation de 5000 acteurs et 1500 gestionnaires qui seront formés en dix jours et 3500 conducteurs sur trois jours pour « assurer la pérennité et la rentabilité économique des structures, gage d’une amélioration de la performance des entreprises de transports routiers et d’une sécurité routière garantie ».

Un second volet de cette initiative permettra de renouveler le parc automobile des transporteurs qui seront en phase avec la nouvelle réglementation avec près de 300 camions qui seront disponibles, ont appris les participants.

Le directeur du Haut conseil du patronat des entreprises de transport routier de Côte d’Ivoire, Diaby Ibrahim, a insisté sur l’importance de ces nouvelles mesures pour les acteurs des transports. « Cette reforme mettra fin a l’anarchie et à la violence qui règnent dans le secteur et permettra la gestion durable des entreprise de transport », a-t-il affirmé, exhortant les transporteurs à s’éloigner de la violence et de tout ce qui pourrait nuire à la paix et à la cohésion sociale.

M. Okou Tohoury Paulin Martial a invité les acteurs du secteur à éviter tout désordre et actes de violences dans le secteur.

km/aaa/ask


Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment