Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Jean-Claude Kouassi sur les sites d’orpaillage à Bébou (Abengourou)

Publié le jeudi 4 juillet 2019  |  AIP
Le
© Ministères par DR
Le Ministre Souleymane Diarrassouba passe le flambeau à M. Jean-Claude KOUASSI
Abidjan,le vendredi 13 juillet 2018. Le nouveau Ministre des Mines et de la Géologie, M. Jean-Claude KOUASSI, a officiellement pris fonction. La Cérémonie de passation de charges entre le Ministre de l’Industrie et des Mines par intérim, M. Souleymane Diarrassouba et le Ministre des Mines et de la Géologie, M. Jean-Claude KOUASSI s’est déroulée au Cabinet du Ministère


Abengourou - Le ministre ivoirien des Mines et de Géologie, Jean-Claude Kouassi, engage la brigade anti-orpaillage clandestin, en place à Abengourou, à poursuivre sans relâche la lutte contre le phénomène, et à faire en sorte que les sites déguerpis ne soient plus recolonisés, les exhortant à également à œuvrer à restaurer ces sites aux fins d’être à nouveau exploitables.

« Nous mesurons l’ampleur des dégâts causés dans la zone par le phénomène de l’orpaillage qui, au vu du matériel utilisé, n’a ni d’artisanal, ni de légal », a déclaré, lundi, à Bébou (environ 57 Km au sud d’Abengourou), le ministre Kouassi, saluant l’action de la brigade locale anti-orpaillage, dirigée par le commandant Kouadio N’Guessan Ernest, qui a permis de freiner le désastre écologique en cours dans la région.

Le gouvernement ivoirien a mis en œuvre un code minier réformé, qui a permis aux tribunaux, en ce qui concerne les infractions constatées, d’écrouer des contrevenants qui ont été condamnés à payer, individuellement, 50 millions FCFA à l’Etat de Côte d’Ivoire et, collectivement, 100 millions FCFA au ministère des Mines et de Géologie.

La brigade locale anti-orpaillage a déjà interpellé plusieurs sujets se livrant à cette activité, et saisi un lot d'engins lourds comprenant 31 pelleteuses, qui seront mises aux enchères, au terme d’une procédure administrative. Ces orpailleurs clandestins, contre lesquels une action judiciaire sera engagée, opéreraient sur une zone de plus de 200 kilomètres carrés, avec des dénivellations de 100 mètres de circonférence et d’environ cinq mètres de profondeur.

Rkk/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment