Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Région
Article
Région

Filière Banane Dessert : un modèle d’intégration réussie des petits producteurs de Kanga Nianzé (N’Douci) épate l’Union Européenne

Publié le samedi 20 juillet 2019  |  Abidjan.net
Présentation
© Abidjan.net par JOB
Présentation du modèle d`intégration réussie des petits planteurs de Banane Dessert de Kanga Nianzé (N`Douci)
La présentation du modèle d`intégration réussie des petits producteurs de Banane dessert de Kanga Nianzé village de N`Douci (Agnéby Tiassa), s`est déroulée ce vendredi 18 juillet, sur le site de production dudit village.


Un peu plus de 7 milliards de francs CFA du financement des MAB (Mesures d’accompagnement banane), ont été consacrés à dans la réalisation de deux projets pilotes de création de blocs de 200 hectares de banane dessert chacun, un au Nord et l’autre à Kanga Nianzé, une localité de N’Douci (Agnéby Tiassa).

La présentation de ce modèle d’intégration réussie des petits producteurs de Banane dessert qui a permis à d’installer 40 jeunes agriculteurs, à raison de 10 hectares par jeune, à Kanga Nianzé, s’est déroulée ce vendredi 18 juillet, sur le site de production dudit village.

A l’occasion de la troisième journée de la huitième édition des JAAD 2019 (Journées de l’administration agricole délocalisée) dans les régions de la Mé et Agnéby Tiassa, Abidjan.net sur place, a pu constater qu’effectivement à Kanga Nianzé, l’activité de 20 producteurs de banane dessert dont une dame, a pu créer 200 emplois directs et des milliers indirects. Ces producteurs travaillent dans un cadre selon normes de la protection sociale, doté de logements et d’une infirmerie.

En mai 2018, ce sont 3500 tonnes de banane dessert qui ont été produites soit 83% et exporté vers le marché de l’Union Européenne. En 2019, ‘’cette production pourrait atteindre 8 000 tonnes. C’est un modèle de production de 50 tonnes à l’hectare qui offre un revenu décent aux planteurs et ouvriers dont le salaire va de 72 000 Fcfa à 90 000 Fcfa. Ce projet a démarré en 2018 avec l’accompagnement technique de la SCB (Société de culture bananière).

Selon le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Mamdou Sangafowa dans la nouvelle stratégie décennale de la filière banane adoptée par le Gouvernement ivoirien, en septembre 2010, pour la période 2010-2019 financée par les MAB, l’un des principaux objectifs qui était de réintégrer les petits producteurs par la relance de la production villageoise de la banane dessert, vient d’être parfaitement atteint.

« Il a été question de regrouper des petits planteurs sur des blocs de culture leur permettant de mutualiser toutes les infrastructures de production et disposer individuellement des parcelles économiquement rentables avec l’appui technique des plantations industrielles. Il s’agit à terme, de mettre en place 1600 hectares de banane dessert pour l’installation de jeunes producteurs », a-t-il fait savoir.

Au cours de cette cérémonie de présentation de modèle d’intégration réussie des planteurs villageois de Kanga Nianzé, les artisans de cette œuvre de grande qualité, notamment le représentant de l’UE et le DG de SCB, ayant été épatés, ont encouragé les jeunes bénéficiaires à s’engager pour sa pérennité. Ils ont également souhaité la cohésion entre les gérants de ce projet et l’obtention de la certification foncière de ce vaste périmètre pour en faire un label de référence.



JOB
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment