x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Coulisses Publié le jeudi 29 décembre 2011 | Nord-Sud

Concert au palais de la culture Sublime Fally !

© Nord-Sud Par Serge T
Concert : Fally Ipupa et Olivia de G Unit domptent le Palais de la culture
Mardi 27 décembre 2011.Treichville.Palais de la culture. Fally Ipupa et Olivia de G Unit ont donné dans une salle bondée de monde.

La nouvelle coqueluche de la musique africaine, Fally Ipupa, a donné un show époustouflant, mardi, dans une salle Anoumabo du palais de la culture de Treichville, pleine à craquer.


Il est 21h 50. Deux voitures de type 4x4 de couleur noire, les feux de détresse allumés, franchissent le portail de la salle Anoumabo du palais de la culture. Une foule de fans se rue sur les véhicules. C’est l’hystérie. Fally Ipupa, artiste-congolais, est bel et bien là. Sur la scène, son orchestre distille déjà des mélodies de la chanson ‘’Liputa’’. L’artiste monte directement sur le podium et c’est parti pour un show non-stop. Des cris de joie fusent de partout. Certains fans coulent des larmes. Les paroles de ‘’Liputa’’ sont reprises en chœur. Et, ce sera ainsi durant deux heures. Le répertoire de l’artiste est minutieusement décortiqué par les cinq mille âmes présentes (les mots sont pesés), au grand bonheur du chanteur. « J’aime les femmes d’Abidjan », lance-t-il satisfait. Des chansons rythmées de N’Domolo aux symphonies douces de la rumba congolaise, le public est présent sur chaque note de musique. Des danseuses choisies dans le public sont à la hauteur des déhanchements de l’ex-membre du Quartier Latin de Koffi Olomidé. Danseur talentueux, ‘’Dicap la merveille’’ a fait hurler de bonheur les spectateurs avec ses pas bien exécutés. Et que dire de ses danseuses ? En maîtresses des lieux, elles ‘’ont fatigué’’ les hommes présents avec leurs coups de reins. Programmé pour une durée d’une heure trente, les grands signes de David Monsoh, producteur de l’artiste, pour lui annoncer que le temps imparti est consumé, n’ont pas réussi à le faire descendre de la scène. Il entonne le titre ‘’Associé’’ suivi de ‘’Bakandja’’. C’est à minuit passée de cinq minutes, qu’il fera son pied à terre. Un atterrissage auquel le public ne s’attendait pas. « Et ‘’Cadena’’ ? Donc il ne va pas jouer ma chanson préférée », déplore une jeune admiratrice. C’en était fini, mais la foule en redemandait.

Sanou A.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ