x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 7 juin 2012 | Le Mandat

Elaboration des programmes et budget de l’Unesco pour l’Afrique Abidjan abrite les assisses

© Le Mandat Par Aristide
Forum Crans Montana - Mme Dominique Ouattara primée à la 5ème réunion annuelle des Premières Dames à Bruxelles
Mercredi 16 février 2011. Bruxelles (Belgique). Photo: Mme Irina Bokova, Directrice générale de l`Unesco
En vue d’élaborer son programme et budget pour 2014-2021, les secrétaires généraux des commissions nationales de l’organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) sont réunis à Abidjan pour trois jours. Le Premier ministre, Me Jeannot Kouadio-Ahoussou a procédé, le mercredi 6 juin, à l’ouverture solennelle des consultations, en présence de la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova. La Directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, a démarré les consultations avec les commissions nationales des Secrétaires généraux d’Afrique subsaharienne hier, à Cocody. Les secrétaires généraux vont discuter des priorités au niveau de chaque pays. Ensuite, une synthèse des travaux sera dégagée pour l’Afrique. Ces grandes questions sont relatives à l’éducation, la science, la culture et la communication. La Côte d’Ivoire va présenter sa synthèse. Les priorités concernent la qualité de l’éducation, l’excellence, l’accès à l’éducation pour tous et la fin de l’analphabétisme. Kandia Camara, ministre de l’Education nationale, par ailleurs, présidente de la Commission nationale ivoirienne de l’Unesco, a souligné que l’organisation de ces consultations marque le retour de la Côte d’Ivoire sur la scène internationale. Pour elle, à travers ces assisses, la communauté internationale pose dorénavant sur la Côte d’Ivoire un regard positif. S’agissant de l’éducation nationale en Côte d’Ivoire, Mme Camara a fait savoir que le gouvernement mène des actions pour que les élèves relèvent les défis du développement, mais surtout la concurrence internationale. Au niveau de la formation professionnelle et technique, il y a eu la réhabilitation de plusieurs lycées et centres de formation professionnelle. Pour ce qui est de l’enseignement supérieur, les universités seront ouvertes le 3 septembre. Pour sa part, Mme Bokova a estimé que ces consultations marquent le coup d’envoi de la refondation de l’Unesco sur le long terme. Toutefois, elle s’est dite heureuse des actions du président de la République pour soutenir les efforts de réconciliation et de retour à la paix. Quant au Premier ministre, représentant le président de la République, il a dit que la Côte d’Ivoire est heureuse d’accueillir ces consultations. Avec cette conférence internationale, la Côte d’Ivoire retrouve sa place dans le monde. Les efforts de l’Unesco vont lui permettre de se réconcilier rapidement. « Nous avons décidé d’ouvrir ici un bureau pour soutenir vos efforts dans les différents domaines de nos compétences. Nous avons échangé déjà sur certaines idées, avec le gouvernement ivoirien, concernant l’éducation, mais aussi la recherche scientifique et l’enseignement supérieur », a déclaré Mme Bokova, au sortir d’une audience avec le président ivoirien, Alassane Ouattara, le mardi 5 juin.

PN

Vidéo associée

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ