x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le mercredi 5 juin 2013 | Ministères

Swedaf Coopération : un concept de partenariat gagnant-gagnant entre la Suède et l’Afrique

© Ministères Par DR
Le ministre ivoirien des transports, Gaoussou Touré en compagnie des représentants de SWEDAF COOPERATION.
Dans le cadre du développement des activités de transport en Côte d’Ivoire, le Ministre des Transports, Monsieur Gaoussou Touré, conduit une mission de recherche de partenariat en Suède du 27 mai au 08 juin 2013, répondant ainsi à une invitation du Président de SWEDAF COOPERATION, plate-forme d’échanges entre les opérateurs économiques d’Afrique et les pays de la Scandinavie. SWEDAF-COOPERATION dispose d’un réseau de 1500 entreprises, elle a pour mission d’organiser des conférences annuelles sur les opportunités d’affaires entre les partenaires africains et scandinaves.
Cette mission fait suite à plusieurs visites de travail organisées respectivement en mai 2012 à Örebro (Suède) par une délégation de la Société Nationale des Transports Terrestres (SONATT) conduite par son Directeur Général, Monsieur Issouf TRAORE.
• En octobre 2012 à Abidjan (Côte d’Ivoire) par une délégation de SWEDAF COOPERATION, conduite par son Président, Monsieur STEFAN BJORK,
• En février 2013 à Abidjan par une délégation de SWEDAF COOPERATION conduite par son Secrétaire Général, Monsieur Eugene NEVRY.
L’objectif principal de la mission est de poursuivre les échanges déjà entamés en vue de finaliser les négociations relatives à plusieurs chantiers de coopération, dont le renouvèlement du parc automobile avec les constructeurs automobiles SCANIA, VOLVO et MAN.
Le Président de Swedaf Coopération s’est réjoui de la visite du Ministre des Transports ivoirien, avant de marquer l’intérêt de son organisation à faire la promotion de la coopération entre la Scandinavie et la Côte d’Ivoire.
Dans le cadre de la recherche de partenariat privé dans le secteur du Transport routier, la délégation ministérielle a rencontré les responsables de trois entreprises de construction automobiles et un centre de Formation et de développement du Transport Routier. La délégation ivoirienne a eu des échanges fructueux avec les sociétés SCANIA, VOLVO et MAN. Spécialisées dans la construction automobile, ces entreprises de renommée mondiale ont manifesté une volonté réelle de s’associer au projet de renouvèlement du parc automobile ivoirien.
A titre d’exemple, le Directeur Général de SCANIA, chargé du marché international, Monsieur LARS ANDERSSON a demandé de transmettre à sa structure le cahier de charges des besoins de la Côte d’Ivoire. Ces informations devraient permettre à SCANIA de faire une offre complète au Ministre des Transports dans les meilleurs délais. Rappelons que SCANIA est déjà représentée au Kenya, en Tanzanie et en Afrique du Sud.
Monsieur Fabian KNAPPIK, Directeur Général de la Société MAN en Suède, manifestera à son tour, le même intérêt pour la Côte d’Ivoire. Sa société qui revendique 17,4% du chiffre d’affaires de SCANIA est une entreprise allemande dirigée par un suédois. Créée en 1897, la société MAN compte 50 000 employés avec un chiffre d’affaires de 8,822 milliards d’euros en 2012. Elle exporte au Nigéria ainsi qu’au Ghana et est implantée à travers le monde entier y compris l’Afrique du Sud. MAN a dit attendre des autorités ivoiriennes les besoins de consommation ainsi que les spécifications techniques.
Quant à la société VOLVO, représentée par la star suédoise de formule 1, Monsieur THED BJÖRK dont elle est le sponsor officiel, elle a rassuré la délégation ivoirienne de son adhésion totale. Mieux, en partenariat avec la SONATT et avec le concours des constructeurs VOLVO et MAN, de la société IBSR spécialisée dans la sécurité du transport, l’usine de tracteurs agricoles JUNGB MASKIN, ainsi que des usines de production de Biogaz et d’hydrogène, le champion suédois de la course automobile projette de construire un centre de formation et de développement du Transport Routier en Côte d’Ivoire.
Le Ministre des Transports s’est réjoui de cette décision avant de remercier Monsieur THED BJÖRK et ses partenaires suédois pour cette marque d’intérêt à l’endroit de la Côte d’Ivoire. L’occasion a été donnée par la suite à la délégation ivoirienne de visiter le centre de formation suédois de sécurité routière (SCANTEC). Construit sur une superficie de 37 hectares, ce centre dispose d’un circuit de conduite autonome, conçu pour des tests à grande vitesse aussi bien sur des voies praticables que sur des pistes tortueuses et glissantes. La formation spécialisée en matière de sécurité routière se fait sur une durée de trois ans. Quant à la formation classique à la conduite automobile, elle se déroule sur une période allant de trois semaines à trois mois.
Pendant cette visite historique, le Ministre des Transports a assuré ses interlocuteurs de la totale disponibilité du Gouvernement ivoirien à appuyer la construction de ce centre de formation en Côte d’Ivoire. Il a rappelé que dans notre pays, 97% des accidents sont dus à des facteurs humains. Le parc automobile vieillissant de 20 à 30 ans constitue une cause non moins négligeable des accidents de la route qui ont provoqué 255 000 décès au cours de l’année 2012; d’où l’importance d’un tel centre de formation en Côte d’Ivoire.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ