x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 20 juin 2013 | Le Patriote

Dominique Lafont (Président de Bolloré Afrique Logistics) : “Notre choix n’entravait en rien la compétitivité du Port d’Abidjan”

L’occasion des échanges entre le Président de Bolloré Afrique Logistics, M. Dominique Lafont, et le Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, Daniel Kablan Duncan, hier, a permis de mettre fin aux supputations relatives à la concession du deuxième terminal à conteneurs. En effet, après son audience avec Duncan, Dominique Lafont, réagissant aux questions des journalistes a situé les hommes des médias. Le Président de Bolloré Afrique Logistics a assuré que le choix du consortium (Bolloré, ATM et Bouygues) n’entravait en rien la compétitivité du Port d’Abidjan. Avec les offres faites par son groupe, il estime que la place portuaire d’Abidjan restera une destination attractive. Lafont a expliqué que sur le plan technique, le groupement a passé l’épreuve avec succès puisqu’il a obtenu suffisamment de points pour être qualifié. « Et ensuite nous avons présenté la meilleure offre. Ce qui nous a permis de l’emporter. Sur le plan technique, nous n’avons pas eu la meilleure note parce que se posait la concurrence entre le terminal à conteneurs que nous exploitons aujourd’hui et le nouveau terminal », a dit Lafont. Précisant que la question de la concurrence doit être envisagée largement. Selon lui, sur le marché national ‘‘nous sommes le groupement qui a offert 40% de baisse par rapport au plafond et nous avons offert la plus grosse réduction de tarifs, 40% contre 30% pour les autres’’. A l’en croire, cela donne la garantie à la place d’Abidjan d’avoir les tarifs les plus intéressants. Donc d’une grande importantance pour le marché national et cela vise à concourir à l’attractivité du port d’Abidjan. Même s’il dit prendre au sérieux la plainte déposée contre son groupe auprès de l’UEMOA, Dominique Lafont soutient qu’il entend faire valoir des arguments solides pour sa défense. Au chapitre des autres projets, il a fait savoir que deux portiques sont en route pour le terminal à conteneurs d’Abidjan. « Nous avons lancé la commande de quatre nouvelles locomotives sur Sitarail. Nous avons un projet de développement d’une base pétrolière pour qu’Abidjan devienne un hub dans le domaine des services pétroliers pour la sous-région. Donc, nous avons beaucoup de projets dont le deuxième terminal à conteneurs d’Abidjan », a révélé le Président de Bolloré Afrique Logistics. Ajoutant que le groupement auquel ‘‘nous faisons partie avec ATM et Bouygues a remporté cette concession du deuxième Terminal à conteneurs représentant un investissement de 270 milliards CFA’’. L’orateur a indiqué par ailleurs que Bolloré est également inscrit de façon très déterminée dans le projet du Gouvernement ivoirien de réhabiliter et de prolonger le chemin de fer d’Abidjan jusqu’à Niamey puis de le raccorder à Cotonou. Toute chose qui représente un projet estimé à 1000 milliards FCFA. Il affirme avoir saisi l’opportunité de cet entretien avec le Premier ministre pour lui présenter un projet qui tient à c?ur à Vincent Bolloré, patron du Groupe, et qui consiste à développer des maisons solaires.

Jean Eric ADINGRA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ