x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le lundi 25 novembre 2013 | AIP

Un programme triennal de plus d’un milliard F CFA adopté par la mairie de Bouaké

© AIP Par DR
ADDR : cérémonie de remise officielle des permis de conduire et de moto-taxis aux ex-combattants
Vendredi 04 octobre 2013. Bouaké. Cérémonie de remise officielle des permis de conduire et de moto-taxis aux ex-combattants bénéficiaires du projet de réintégration transport intermédiaire de l’ADDR. Ph: Djibo Nicolas, maire de Bouaké.
Bouaké -La mairie de Bouaké a adopté, samedi, lors d’un conseil municipal extraordinaire, un programme triennal (2014-2016) évalué à 1.421.342.000FCFA dont 1.147.342.000FCFA sera consacré aux opérations et 274.000.000FCFA aux actions.

Pour l’année 2014, le programme triennal a accordé la primauté à l’équipement des services généraux, au titre des prévisions d’investissement. Ce qui explique l’affectation de 52% du budget d’investissement soit 194.000.000FCFA à ce volet.

Pour justifier ce choix, les autorités municipales évoquent comme raisons, la sécurisation des recettes et la maîtrise de l’exécution des dépenses ainsi que la précarité et l’insuffisance des bureaux.

Concernant la sécurisation des recettes, l’accent sera mis sur l’informatisation des régies financières et de la direction financière. Chaque contribuable sera identifié et enregistré dans une base de données avec un suivi à temps réel du règlement de ses contributions.

Concernant les bureaux, la municipalité veut construire un nouvel édifice pour prévenir le risque d’effondrement du cabinet du maire relevé dans un rapport de la direction régionale de la construction.

Le budget d’investissement sera également consacré à l’équipement des services de collectivité, notamment la réhabilitation des pompes villageoises et le reprofilage lourd de la voirie ainsi que l’équipement des services économiques qui prend en compte les projets de construction du grand marché et de l’abattoir municipal.

Le maire Djibo Youssouf Nicolas et son équipe soutiennent que le programme triennal sera financé sur fonds propres de la commune et à partir des subventions de l’Etat. Relevant une nette amélioration des recettes municipales depuis quelques mois, ils prévoient une augmentation de 30% à 40% des recettes par rapport aux réalisations de 2013.
Le programme triennal a été élaboré en tenant compte d’un certain nombre de projets dont le Projet d’urgence d’infrastructure urbaine (PUIUR). En effet, la commune de Bouaké a été retenue parmi les dix communes pilotes dans l’élaboration de la première génération des contrats de ville 2014-2016.

Dans le cadre de ce projet, la commune de Bouaké bénéficiera, sur la période 2014-2016, d’une enveloppe de 5,199 milliards. Le programme d’investissement prioritaire et le programme d’appui aux collectivités territoriales sont financés à partir des fonds de la Banque mondiale et de l’Etat de Côte d’Ivoire. Quant au programme d’entretien prioritaire, il sera financé à partir des fonds propres de la commune.

Justifiant la tenue de ce conseil extraordinaire, le maire Djibo Nicolas a fait savoir qu’il veut aller vite parce qu’il voudrait qu’au cours du premier trimestre de l’année 2014, le budget de sa commune soit adopté.

Il a signifié que son équipe est restée "très prudente" dans l’élaboration de ce budget, à cause de la faiblesse des ressources de la commune qu’il compte améliorer.

(AIP)
Nbf/kkp/kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ