x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Région Publié le mercredi 30 juillet 2014 | AIP

La loi sur le foncier rural expliquée aux acteurs de la filière diamant à Séguéla (nord)

Séguéla - Un atelier de renforcement des capacités des acteurs de la filière diamant s’est ouvert mercredi à Séguéla (Nord, région du Worodougou), en vue d’expliquer la loi sur le foncier rural à personnes, afin de lutter contre les conflits et d’instaurer "un climat de confiance entre les populations".

Cet atelier est une initiative de l’organisation non gouvernementale (ONG) Club Union africaine-Côte d’Ivoire et est financé par l’agence des Nations Unies pour le développement (USAID) et l’Union européenne.

Durant deux jours, les acteurs de la filière diamantifère de Séguéla, Tortiya et Niakaramandougou seront instruits sur les textes qui régissent l’exploitation de cette pierre précieuse.

De plus, cet atelier "vise le renforcement des capacités des acteurs afin d’augmenter le volume de diamant légalement exporté et aussi d’améliorer les conditions de vie des communautés minières", a expliqué le 2ème adjoint au maire de Séguéla, Soumahoro Lama.

Selon le directeur adjoint du projet Droit de propriété et développement du diamant artisanal (DPDDA II), Sabine Jiekak, plusieurs communications sont prévues durant cette formation.

Il s’agit de la présentation générale de la loi n° 98 750 du 23 décembre 1998 relative au foncier rural, du rôle des acteurs dans la mise en œuvre de cette loi, de la procédure de délivrance du certificat foncier et du processus de délimitation des terroirs villageois, entre autres.

Sous embargo depuis 2005, l’exploitation du diamant a repris en avril avec la levée de cette mesure restrictive par le Conseil de sécurité de l'ONU, rappelle-t-on.

(AIP)
bs/tad/kkp/kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ