x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Afrique Publié le dimanche 16 août 2015 | AIP

La CEDEAO exprime ses préoccupations sur la crise politique en Guinée-Bissau (Déclaration)

© AIP Par mcasset
Sommet du NEPAD sur le financement des infrastructures en Afrique à Dakar
Dimanche 15 juin 2014. Dakar (Sénégal). Le Sommet de Dakar sur le financement des infrastructures en Afrique s’est ouvert à Dakar en présence de chefs d’Etats d`Afrique de l`Ouest. Ils ont insisté sur la nécessité de briser toute dépendance vis-à-vis de l’extérieur, en privilégiant les financements sur ressources propres dans la mobilisation de ressources pour la réalisation de projets. Ph: Macky Sall, Président de la République du Sénégal.
Abidjan – Dans une "Déclaration à propos de la situation en Guinée-Bissau‏" transmise dimanche à l’AIP, le Président de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO, Macky Sall, exprime ses préoccupations sur la crise politique en cours dans le pays.

« Le Président de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO (…) a suivi avec un grand intérêt et a exprimé des préoccupations suite aux récents développements qui ont conduit à la destitution du gouvernement du Premier Ministre, Domingos Simoēs Pereira par le Président Jose Mario Vaz le mercredi 12 août 2015 », entame le texte signé le 15 août à Abuja (Nigeria).

D’après le document, le Président de la CEDEAO regrette le limogeage qui est la manifestation finale d’une crise politique de plusieurs semaines entre le Président Jose Mario Vaz et le Premier Ministre Domingos Simoes Pereira malgré les nombreuses tentatives de la CEDEAO et les appels persistants de la communauté internationale aux acteurs politiques de la Guinée-Bissau à faire recours au dialogue et l’esprit de consensus dans la résolution de la crise dans les limites constitutionnelles établies.

La CEDEAO rappelle l'engagement pris par les acteurs politiques de la Guinée-Bissau en mars 2015 au cours de la Conférence des donateurs, notamment l'engagement pris par le Président et le Premier Ministre à travailler en synergie dans une vision commune pour le développement politique et économique et la promotion de la sécurité humaine des citoyens de la Guinée-Bissau. « Le Président note que cette crise pourrait affecter l'engagement des partenaires donateurs », poursuit le texte.

La CEDEAO réaffirme que la consolidation de la paix et la stabilité en Guinée-Bissau ne peuvent se réaliser que dans un processus consensuel, inclusif, ayant un ancrage national où le respect de l'ordre constitutionnel, l'intérêt et le bien-être du peuple de la Guinée-Bissau doivent être au cœur des discussions pour renforcer la réconciliation nationale, la démocratie, la bonne gouvernance et le développement.

À cet égard, le Président de la CEDEAO se félicite du calme observé jusqu'à présent dans le pays, appelle les dirigeants politiques à continuer à explorer des voies pacifiques pour résoudre l'impasse actuelle et exhorte les forces de défense et de sécurité à respecter leur engagement de rester en dehors de la vie politique.

Le Président reste confiant et croit qu'une solution pacifique et durable de la crise est possible et peut être réalisée à travers un dialogue concerté impliquant tous les acteurs politiques de la Guinée-Bissau, en étroite collaboration avec des partenaires régionaux, continentaux et internationaux.

(AIP)
cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ