PUBLICITÉ

Société Publié le dimanche 19 juin 2016 | Alerte Info

Centre ivoirien: les maires francophones réclament une revalorisation de leurs indemnités et primes

Les élus locaux de l’Association internationale des maires francophones (AIMF) ont réclamé samedi "un texte revalorisant (leurs) indemnités et primes", à la fin d’une rencontre à Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne.

Les maires ont demandé aux pouvoirs publics "d’élaborer et mettre en œuvre un texte revalorisant les indemnités et primes accordées aux élus locaux", a rapporté la première responsable de la commune de Toumodi (centre ivoirien), Simone Tchinah.

Elle a proposé aux gouvernants des Etats membres de l’AIMF d’"élaborer une grille salariale plus attrayante, stimulant davantage le personnel des collectivités territoriales".

Ajoutées à la question financière, 16 autres propositions figurent au rapport final dont "le statut de fonctionnaire public" et "un texte réglementaire à transmettre au parlement pour adoption".

Les maires du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal, membres de l’AIMF se sont réunis pendant trois jours à Yamoussoukro pour un plaidoyer devant aboutir à plus de droit, de financement et d’autorité de "l’élu local".

L'adoption de ces propositions devrait permettre à terme aux représentants des communes et des collectivités de bénéficier, avec l’aide de l’Union européenne (UE), d’assurances telles qu’une couverture juridique et une garantie financière au même titre que les préfets (représentants locaux de l’Etat).

Cette rencontre a enregistré la présence de 131 participants sur 135 attendus. La Côte d’Ivoire a eu le plus fort taux de participants avec près de 50 représentants.

ATI

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ