x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 31 décembre 2016 | APA

Le Chef de la section des affaires civiles de l’ONUCI fait ses adieux au gouvernement ivoirien

Abidjan (Côte d'Ivoire) - Après deux années passées au sein de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) en qualité de Chef de la section des affaires civiles, Jean-Paul Vogels a fait, vendredi, ses adieux au gouvernement ivoirien.

Selon M. Vogels reçu par la ministre ivoirienne de la Solidarité, de la cohésion sociale et de l’indemnisation des victimes, Pr Mariatou Koné, les Nations Unies mettent fin à leur opération en Côte d’Ivoire parce que la « situation est devenue normale » dans ce pays.

«La paix est revenue en Côte d’Ivoire et cela grâce aux ivoiriens, c’est donc un constat réjouissant », a poursuivi le diplomate onusien. Pour Jean-Paul Vogels, l’un des points principaux sur lequel la Côte d’Ivoire a montré beaucoup de progrès est celui de la cohésion sociale.

« A ma connaissance la Côte d’Ivoire est probablement le seul pays au monde qui dispose d’un Ministère de la cohésion sociale, c’est probablement aussi le premier pays à disposer d’un programme national de cohésion sociale qui est devenu une institution forte. Cette institution crédible a montré ce dont elle était capable », a-t-il expliqué.

De son côté, la ministre Mariatou Koné a salué la collaboration entre son ministère et l’ONUCI plus particulièrement la section des affaires civiles avec qui plusieurs projets ont été réalisés. Il s’agit notamment des réhabilitations communautaires et des campagnes de sensibilisation.

«Je puis vous promettre que la flamme de la cohésion sociale restera allumée» a ajouté la Ministre, selon qui le départ de l’ONUCI est un grand indicateur du retour de la paix en Côte d’Ivoire.

La Mission de maintien de la paix des Nations unies en Côte d'Ivoire prend fin en juin 2017. Le pays devra à travers ses institutions poursuivre les efforts en vue de la réconciliation nationale, de la justice transitionnelle et de la réforme sécuritaire.

Ce retrait de l’ONUCI fait suite aux efforts des deux parties couronnés de succès. En effet, la collaboration du gouvernement ivoirien avec l'ONU a permis de surmonter la grave crise politique de la décennie 2000-2010 en Côte d'Ivoire. L'ONUCI a été déployée en 2004, lors de la crise politique et militaire en Côte d'Ivoire, entre 2002 et 2011.

LS/APA

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ