PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 4 février 2017 |

Trafic de drogue: 4 militaires et une femme aux arrêts

La gendarmerie de Bouaké a mis la main sur un gang de près d’une trentaine de personnes dont 4 milliaires et une femme. La bande interpellée s’était spécialisée dans le trafic de drogue.

Une bande de 28 personnes dont des militaires et une femme se trouve dans les mailles de la gendarmerie de Bouaké depuis le mardi dernier. Cette prise est le fruit d’une opération dénommée "Reprise de la ville de Bouaké en main’’. Lancée par la cellule anti-drogue de la 3è légion de cette unité, elle vise le démantèlement de fumoirs dans l’une des plus grandes villes du pays.

"Depuis le mois de décembre dernier on a constaté une montée en puissance de la criminalité à Bouaké avec pour pic le début du mois de janvier lors de la mutinerie des militaires où des commissariats de la ville ont été cassées et des armes emportées’’, a expliqué à la presse, le patron de la cellule anti-drogue de la gendarmerie de Bouaké sans donner de précision sur son nom.

Au rang des arrestations, 4 militaires dont "un élève officier du bataillon de sécurisation de l’Est’’ et un autre de la 3è région militaire de Bouaké et une jeune fille de 20 ans.

Egalement, lors des interpellations, trois fumoirs dans les quartiers Air France 1 et 2 (Sud de la ville) et Odiénnékourani (Ouest) ont été démantelés ; 74 boulettes de cannabis, 30 doses d’héroïne, 7 doses de crack et 126 joints de Jamcoco (laxatif local pour toxicomane) ont été saisis.

Alice L.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ