x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le jeudi 30 mars 2017 | Abidjan.net

Atelier de formation et de sensibilisation sur le schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO pour les chefs d’entreprises

© Abidjan.net Par Job
Atelier de formation et de sensibilisation sur le schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO pour les chefs d’entreprises
La cérémonie d’ouverture de cet atelier qui va se dérouler du 28 au 29 mars, a eu lieu en présence du représentant du ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, le Directeur de Cabinet, M. Stéphane Aka Anghui et du représentant de la CEDEAO, M. Yamar Mbodj.
Une trentaine de chefs d’entreprise, principalement des femmes leaders se réunissent à Abidjan pour suivre une formation relative à la sensibilisation sur le Schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO (SLEC).
La cérémonie d’ouverture de cet atelier qui va se dérouler du 28 au 29 mars, a eu lieu en présence du représentant du ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, le Directeur de Cabinet, M. Stéphane Aka Anghui et du représentant de la CEDEAO, M. Yamar Mbodj. Il y avait également le Directeur du CACID (Centre africain pour le commerce, l’intégration et le développement), Dr Cheikh Tidiane et Mme Marie Andrée Tall, présidente de l’AAFEX (Association Afrique Export).
En effet, le Schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO pour les chefs d’entreprise (SLEC) est mis en œuvre par les pays mais son application est ineffective. Il n’est pas pleinement opérationnel et son potentiel de développement du commerce n’est pas réalisé.
Pourtant une observation minutieuse des cas de succès, des réussites économiques et des expériences positives en matière d’échanges entre les pays permettent de montrer que le SLEC est non seulement à la base de succès commerciaux importants. Mais il constitue aussi un potentiel significatif pour le développement du commerce régional.
Pour ces raisons le programme régional pour la circulation des marchandises et des personnes (PROFAB) a jugé utile de mettre l’accent sur la sensibilisation des acteurs du secteur privé sur le SLEC afin de lever totalement ou partiellement la contrainte de la connaissance et de l’information qui empêche les entreprises d’utiliser efficacement cet instrument.
Ce pourquoi cet atelier vient à point nommé pour former et sensibiliser les opérateurs économiques sur les différents aspects techniques et opérationnels du SLEC. Il sera question de présenter et analyser les enjeux commerciaux ainsi que les avantages du SLEC. Au cours de ces 48 heures, les opérateurs économiques, notamment les femmes vont identifier, documenter et traiter les difficultés qu’elles rencontrent généralement sur le marché régional. Elles auront à exposer et partager les cas de succès et les bonnes pratiques liés à la mise en œuvre du SLEC.
En définitive, cet atelier va contribuer à la création d’une masse critique d’opérateurs maitrisant le schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO pour les chefs d’entreprises et pouvant porter le plaidoyer pour sa mise en œuvre effective dans les pays de la CEDEAO.

Job Attéméné

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ