PUBLICITÉ

Société Publié le mardi 5 septembre 2017 | AIP

Côte d’Ivoire / Le château d’eau "Dominique Ouattara" officiellement mis en service

© AIP Par Marc-Innocent
Fournitures d`eau potable: l`Office National de l`Eau Potable restitue le château d`eau de Koyékro
Abidjan le 3 Septembre 2017. Entièrement construit par l`Office National de l`Eau Potable (ONEP), le Château d`Eau de la Sous-Préfecture de Koyékro, localité située dans le département de Tiassalé, a été mis en service par le Ministre Maurice Kouakou Bandama. Il représentait le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly.
Tiassalé - Le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman, a mis en service dimanche le château d’eau "Dominique Ouattara" de Koyékro, dans la sous-préfecture de Morokro (région Agnéby-Tiassa).

D’une capacité de 50 mètres cubes, ce château d’eau vient mettre fin aux " vient mettre fin à l’anxiété, aux souffrances, bagarres des femmes et aux injures lors des saisons sèches, a indiqué le président de la Mutuelle d’actions positives de Koyékro, Assalé Tiémoko Antoine soutenu par la représentante de la Première qui a ajouté que l’édifice va aussi permettre d’éviter les maladies liées à l’eau. C’est pourquoi, Mme Chantal Poaty a réitéré l’engagement de Mme Dominique Ouattara à soutenir les actions de développement de Koyékro.

Auparavant, le ministre Maurice Bandaman, en sa qualité de fils de la région, exprimé sa gratitude et celle des populations au chef de l’Etat et à son épouse pour les nombreuses actions de développement en faveur de la localité de Tiassalé.

Il a réaffirmé "l’engagement de tout le gouvernement de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent. Et cela suppose qu’il faut doter chaque village des infrastructures socio-économiques de base (eau potable, écoles, connexion au réseau électrique, centres de santé…).

Maurice Bandaman a fait savoir que dans "les deux prochaines années, tous les chefs-lieux de sous-préfectures ainsi que les villages de plus de 10 000 âmes auront un château d’eau et les chefs-lieux de département verront leur capacité de production d’eau potable renforcée".

Les quatre pompes à motricité humaine construites en 1998 sont aujourd’hui hors service, alors que la population ne cesse de croître, ont rappelé les populations de Koyékro qui ont déjà bénéficié d’une ambulance médicalisée à Koyékro et divers dons de matériels.

(AIP)

KD/kp

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ