x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le lundi 19 mars 2018 | AIP

La relève de producteurs de café et cacao est quasi inexistante en Côte d’Ivoire, estime un paysan

© AIP Par DR
Un cacaoyer
Abidjan - Le président des producteurs individuels de café et de cacao de Côte d’Ivoire, Auguste Christophe Douka a estimé que « la relève paysanne de producteurs de café et cacao est quasi inexistante parce que les jeunes gens ne sont plus attirés par la terre au regard de la pauvreté dans laquelle vivent leurs parents producteurs aujourd’hui ».

« Tous les jeunes sont venus à Abidjan pour chercher de l’argent pour assurer leur épanouissement et le vieux producteur de café et de cacao quant à lui est toujours en train d’envoyer des messages à son enfant pour payer son ordonnance médicale. Ce qui prouve que le café et le cacao ne rapporte plus rien », a expliqué M. Douka, rappelant qu’à son époque les jeunes étaient tous pressés d’aller au village pendant les vacances parce qu’au retour le vieux remettaient de l’argent à ses enfants.

Il s’exprimait mercredi lors des grandes conférences royales de l’université Charles Louis Montesquieu sis à Cocody.

C’est pourquoi selon lui, « aujourd’hui à cause du gain, certains producteurs de café et cacao ont décidé de cultiver l’hévéa. Ils ont abandonné quelque chose qui se mange pour l’industrie de la manufacture pour avoir des ressources financières plus conséquentes ».

Poursuivant M. Douka a déploré le prix d’achat du cacao en Côte d’Ivoire fixé par le gouvernement, tout en indiquant que les paysans n’arrivent pas à comprendre pourquoi le prix d’achat du kilogramme de cacao au Ghana soit nettement supérieur à celui fixé en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao.

tg/ena/kam

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ