x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 29 mars 2018 | Xinhua

CEDEAO : la population pourrait doubler d’ici à 2050

© Xinhua Par Atapointe
Giga meeting de la jeunesse féminine du RDR
Abidjan le 11 mars 2018. Plus de 5000 femmes ont répondu à l’appel du secrétariat général chargé de la jeunesse féminine du RDR à l`occasion de la journée internationale de la Femme.
Avec un taux de fécondité de 5,6 enfants par femme, l'espace CEDEAO qui compte plus de 335 millions d'habitants pourrait voir sa population doublée d'ici à 2050 si rien n'est fait, selon un expert africain.

Le taux de fécondité dans l'espace de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) est supérieur à la moyenne sur le continent africain. Cette population se distingue par sa jeunesse (environ 50% de la population à moins de 19 ans), a affirmé le président en exercice de la Fédération des réseaux des champions en plaidoyer pour le financement de la santé et le dividende démographique en Afrique de l'ouest (F-RCPFAS-DD), Zékpa Apoté.

La CEDEAO pourrait tirer meilleure partie de la croissance rapide des populations surtout jeunes si des mesures appropriées sont prises, notamment en matière de santé et d'éducation, ce qui permettra de garantir aux adolescents et aux jeunes des conditions de réalisation de leur potentiel et contribuer ainsi de manière significative à la croissance économique, a déclaré Zékpa Apoté, mardi, à l'ouverture d'un atelier bilan de la F-RCPFAS-DD qui se tient du 27 au 29 mars dans la capitale togolaise, Lomé.

Avec la croissance rapide de la population et les problèmes sous-jacents, les investissements dans les secteurs sociaux dont la santé s'en trouvent affectés, transformant ainsi, la croissance rapide de la population en un défi majeur, a-t-il averti.

"Créer des opportunités pour le développement harmonieux de nos pays, grâce à un financement adéquat de la santé et une croissance maitrisée de la population, conformément aux engagements des Chefs d'Etats d'Afrique de 2001 à Abuja, et aux agendas 2030 et 2063 de l'Union Africaine, constitue donc une priorité pour la région", a poursuivi M. Zékpa.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ