x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le mercredi 22 août 2018 | AIP

Régionales 2018: Déception et frustration d’un candidat malheureux au parrainage dans le N’zi

Considéré, depuis 2013, comme le « porte-flambeau constitutionnel » du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) aux élections régionales 2018 dans le N’zi, Koffi N’guessan dit La Taille a crié "sa déception et sa frustration» de voir son parti septuagénaire l’abandonner à la dernière minute au profit du député de Bocanda N’zi N’da Eliane.

« Je suis déçu et frustré (…) Ce choix de N’zi Elaine me laisse un arrière-goût amer », a affirmé Koffi N’guessan dit La Taille, dans une interview accordée à l’AIP, lundi, à Dimbokro, quelques heures seulement, après la publication de la liste des candidats cooptés par le PDCI pour défendre ses couleurs aux élections locales du 13 octobre. Il a relevé l’immensité du travail abattu de novembre 2013 à maintenant par lui, sur instruction du président Henri Konan Bédié, pour dynamiser le parti septuagénaire dans la délégation de Bocanda 1.

« Le fils » qui refuse de se révolter contre « son père » s’interroge cependant de la tournure prise par les choses. «En 2013, c’est le président Bédié lui-même qui m’a demandé d’aider et soutenir le président N’guessan Bernard qui avait sollicité un dernier mandat pour sa sortie de la vie politique pour qu’après les cinq ans, il puisse me passer la main. Si cela n’a pas été le cas au niveau du président Bernard mais lui, le président Bédié, il sait », a rappelé amer, l’homme qui dit ne pas désespérer de Dieu.

M. Koffi qui a félicité « sa sœur Eliane », a décrié le mode de désignation du porte-flambeau du parti à ces élections locales qui, selon lui, n’a pas associé la base notamment les responsables locaux du parti. Alors que l’objectif visé, a-t-il dit, était d’atténuer les frustrations « même si tout choix comporte une part d’arbitraire ». Il s'interroge si la base va se sentir concernée par le processus.

Koffi N’guessan, « PDCI dans le sang » ne balaie pas du revers de la main un possible rapprochement avec le RHDP unifié ou une candidature indépendante. « Je gère ma déception. J’étais dans le véhicule du PDCI et on me débarque en pleine route. Je cherche quelqu’un pour me déposer à destination si c’est un vélo, une moto ou une voiture je vais sauter dedans », a-t-il imagé. Il a déploré le manque d’égard du PDCI pour ses militants disciplinés, estimant que cela pourrait les pousser dans "les bras d'autrui".

Il a appelé ses partisans à ne pas se laisser abattre par cette « décision surprise » du parti dont il s'est dit respectueux de la discipline. Il envisage d’organiser une rencontre avec eux pour décider. M. Koffi a avoué avoir été approché par N’zi Eliane mais il a dit avoir indiqué que la possibilité de cette collaboration dépendra des contours définis notamment la composition d’une équipe où « le groupe est plus fort que le plus fort du groupe ».
(AIP)
ik/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ