x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Politique Publié le mercredi 29 août 2018 | Partis Politiques

Elections régionales 2018/ Candidature RHDP dans le Bounkani : le camp du candidat désigné par le parti fait des précisions (Mise au point)

© Partis Politiques Par Marc ATIGAN
Conflit intercommunautaire à Bouna: le Président Ouattara témoigne sa compassion aux victimes
Le Président de la République Alassane Ouattara s’est rendu ce Samedi 30 Avril 2016 à Bouna dans le cadre d’une visite officielle. Il a présenté aux victimes sa compassion face à la situation qui a prévalu dans le mois de Mars dernier dans la ville entre communautés Lobi, Kouango et Malinké.
Accédé à la présidence de la région du Bounkani en juin 2013, M. Hien Philippe et son équipe ont axé leur politique de développement sur les trois piliers essentiels que sont l’éducation, la santé et l’accès à l’eau potable.

Au terme des cinq années d’exercice, le résultat largement positif de leurs réalisations a transformé l’image très peu reluisante de la région et impacté positivement le quotidien des populations surtout celles qui vivent en milieu rural et qui constituent plus de 70% de la population générale de la région.

Sans tomber dans l’autosatisfaction mais en prêtant une oreille attentive à l’appel de sa population, le Président du Conseil Régional et son équipe ont décidé de parachever les grands chantiers de développement qu’ils ont ouvert pour les populations et avec les populations en émettant l’intention de briguer un second mandat constitutionnel de cinq ans.

Ainsi, comme tout bon militant du RDR, M. Hien Philippe, Secrétaire National en charge des collectivités, a fait savoir cette noble intention à la direction du parti en se soumettant à toutes les règles et procédures de déclaration de candidature telles que définies par les textes et dans les délais requis.

Au cours de cette période, seul Monsieur Kambiré Célestin avait affiché sa volonté d’affronter le Président sortant en demandant, lui aussi, l’onction du parti. A l’issue d’une tentative de conciliation organisée par Mme la Ministre Nialé Kaba, Secrétaire Nationale en charge des régions du Bounkani et du Gontougo, les deux candidats n’ont pas trouvé un terrain d’entente. Alors, elle y a fait mention dans un procès-verbal de non conciliation joint aux dossiers de chaque candidat qu’elle a transmis à ses mandants pour décision.

Alors que l’on attendait patiemment le verdict final des plus hautes autorités du parti, un groupuscule de jeunes, se réclamant partisans d’un cadre de la région en occurrence M. Noufé Lékielté Michel, qui selon eux, aurait, lui aussi, fait la demande d’être copté par le parti au pouvoir. Et pourtant, comme dit plus haut seul deux dossiers de candidature ont été reçus par la médiatrice Mme Nialé Kaba qui elle-même ignore l’existence d’un troisième dossier.

Ce groupuscule de jeunes, biens identifiés dans la ville, qui agissent au nom de M. Noufé qui semble être obnubilé par le pouvoir, a décidé d’instaurer la peur et la méfiance au sein des populations afin de fragiliser la cohésion sociale en essayant de force de réveiller les vieux démons des affrontements entre éleveurs et agriculteurs de mars 2016 survenus à Bouna.

Plus grave, ils associent dans leurs actes de vandalisme et le nom des plus hautes autorités du pays dont ils auraient le soutien entrainant sur leur passage, certains partisans des partis membres du RHDP et aussi quelques secrétaires de sections du RDR.

Ainsi, le 27 juillet 2018, les responsables du secrétariat régional de l’UDPCI sont montés au créneau pour appeler leurs camarades à la vigilance et au respect des règles de discipline que leur impose le parti arc en ciel à travers une déclaration vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux avec plus de 3000 vues sur le net.

Malgré tous les procédés peu recommandables engagés sans succès par ces fauteurs de troubles pour faire croire que M. Hien Philippe ne se représenterait pas, le 09 Août 2018, la haute direction du RHDP Parti unifié a, au cours d’une cérémonie solennelle, désigné M. Hien Philippe pour conduire la liste RHDP unifié aux élections régionales du 13 octobre 2018 dans le Bounkani.

Apres ce verdict qui n’est pas du goût des partisans de M. Noufé, ils ont décidé de poursuivre leurs actions de boycott de la vision de développement du parti au pouvoir dans la région du Bounkani en organisant des marches, une journée dite ville morte avec fermeture forcée des magasins et autres commerces.

Devant de tels actes portant atteinte à la paix et à la cohésion sociale, plusieurs organisations politiques, les associations de jeunes, de femmes et l’ensemble des élus et cadres de la région ont décidé d’agir en produisant des déclarations. D’abord, la Coalition des leaders du Bounkani, le Collectif de la jeunesse du Bounkani, les associations de femmes, les commissaires politiques et secrétaires de sections du RDR suivis par de la délégation régionale du MFA, du secrétariat régional de l’UDPCI et enfin les élus et cadres de la région.

Déclarations au cours desquelles, tous, ont condamné ces actes qui n'honorent pas la région et rappelé leur ferme volonté d’œuvrer pour la paix et le dialogue. Non sans remercier le Président de la République pour la confiance renouvelée à ce vaillant militant du RHDP dont l’engagement aux côtés des populations annonce les couleurs de l’émergence.

A la suite de ces nombreuses déclarations de soutien au choix du RHDP, les partisans de M. Noufé semblent visiblement plier l’échine au regard de leur silence à moins qu’ils soient très préoccupés à préparer une liste de candidature indépendante. Ce qu’ils devraient s’atteler à faire pour économiser cette énergie gaspillée.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Politique

Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ