x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

International Publié le jeudi 6 septembre 2018 | AIP

La commission électorale dément les allégations de fraude lors des élections du 1er septembre en Mauritanie

Abidjan- Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de Mauritanie, Mohamed Vall Ould Bellal, a démenti les accusations de fraude au cours des élections municipales, régionales et législatives organisées le 1er septembre dans le pays, rapporte l’Agence de presse chinoise xinhua.

"Je nie totalement les accusations de fraude. La CENI, à tous les niveaux, se situe à égale distance entre l'ensemble des partis en compétition", a déclaré M. Ould Bellal, mardi soir à Nouakchott, devant les journalistes.

"Il est faux et fallacieux de dire que la CENI est instrumentalisée par telle ou telle coalition de partis ou par tel ou tel parti politique ou par le pouvoir. Il n'y a aucune preuve qui peut être avancée sur cela", a-t-il ajouté.

"J'espère que nous pouvons donner les résultats d'ici deux ou trois jours", a-t-il dit, expliquant ce délai par l'ampleur du scrutin combiné de trois élections.

Huit partis d'opposition avaient dénoncé, lundi dernier, au cours d'une conférence de presse, des "fraudes massives, notamment le bourrage des urnes et le déplacement sans préavis de bureaux de vote", lors des élections.

Des observateurs de l'Union africaine ont affirmé, lundi, que le scrutin "s'est déroulé dans le calme, la sérénité et la paix", et que "les imperfections organisationnelles, constatées pendant le scrutin couplé ne sont pas de nature à entacher sa crédibilité".

sdaf/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ