x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 8 août 2019 | Abidjan.net

59e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire : le préfet et le maire invitent les populations d’Oumé au travail et à la cohésion sociale

© Abidjan.net Par DR
59e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire : le préfet et le maire invitent les populations d’Oumé au travail et à la cohésion sociale
Le préfet du département d`Oumé, Dogbo Labé François, et le maire de la commune, Joachim Kouassi Lagui ont invité au travail, à l`assainissement, au pardon et à la cohésion sociale les populations de ladite localité le mercredi 7 août 2019, lors de la célébration de la fête du 59e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.
Le préfet du département d’Oumé, Dogbo Labé François, et le maire de la commune, Joachim Kouassi Lagui ont invité au travail, à l’assainissement, au pardon et à la cohésion sociale les populations de ladite localité le mercredi 7 août 2019, lors de la célébration de la fête du 59e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Les populations de la commune d’Oumé, dans le département de la région du Gô (centre-ouest de la Côte d’Ivoire,) sont sorties, situé au centre-ouest de la Côte d’Ivoire sont sorties massivement à la Place de l’Indépendance de ladite ville le mercredi 7 août 2019 pour célébrer le 59e anniversaire de l’indépendance du pays.

Les différentes communautés ont pris d’assaut la voie principale où se sont déroulées les festivités marquées par le défilé de 25 organisations civiles et militaires ainsi que des prestations d’artistes de parade de motos faites uniquement par des femmes.

C’est dans ce décor féérique que le préfet du département d’Oumé, Dogbo Labé François, a salué la forte mobilisation des délégations venues des différents quartiers et villages environnants qui n’ont pas voulu se faire conter l’événement.

« Votre mobilisation n’est rien d’autre que le témoignage manifeste de votre affection et votre disponibilité à l’égard de notre beau pays », a-t-il déclaré.

À l’entame de son allocution, il a dressé un bilan positif des activités sociopolitique et économique du chef de l’État, Alassane Ouattara.

Au plan économique, il a évoqué les 8,6% du taux de croissance, en moyenne depuis la sortie de crise de la Côte d’Ivoire en 2011, en dépit des tensions sociales et de la baisse du cours du cacao.

Aussi, a-t-il mis un point d’honneur sur le projet gouvernemental du guichet emploi-jeune concernant les 201 communes de la Côte d’Ivoire, qui prendra en compte Oumé et Diégonifla.

La population invitée au travail et à la cohésion sociale

Par ailleurs, il a plaidé auprès de la population afin de concentrer leurs efforts en mettant tout en œuvre pour préserver les acquis afin d’atteindre l’émergence 2020. Selon lui, cet objectif exige des sacrifices tels que le respect des lois de la République, le civisme, l’ardeur au travail, en mot ‘’le don de soi’’. « Je vous invite à vous inscrire résolument dans cette logique pour le développement de notre département, Oumé, vieux de 40 ans. C’est un défi qui ne peut être relevé sans le travail acharné des filles et fils dans un climat de paix, de réconciliation et de cohésion sociale », a conseillé le préfet. Il a en outre demandé à ses administrés de bannir les comportements qui empoisonnent leur environnement tels que la détention illicite des armes légères.

Circulation des armes légères, le préfet prévient

À en croire M. Dogbo, depuis la fin de la crise, il y a des gens qui ont encore des armes sur eux. « De grâce déposez-les à la Police, à la Gendarmerie, à la Prison civile ou aux Eaux et Forêts, on ne vous fera rien. Déposez-les, pour votre sécurité, c’est garanti », a conseillé le préfet martelant ce qui suit : « Si vous les déposez vous-mêmes, il n’y aura pas de problème. Mais si après on découvre que rien n’a été fait, cela va créer une situation difficile pour vous.»

Par ailleurs, pour un environnement harmonieux et équilibré il a exigé que les populations se mettent au travail, en rendant leurs quartiers et leurs villages propres. « Vaillantes et courageuses populations d’Oumé, je voudrais compter sincèrement sur votre proche collaboration pour le bien-être socioculturel, environnemental (..), car un pays émergent est une nation dotée d’institutions démocratiques fortes et incontestables.»

Les leaders politiques mis en garde

Aussi, a-t-il engagé les leaders politiques à faire des futures échéances électorales, une élection apaisée, ‘’car l’élection n’est pas la guerre.’’ « Arrêtez d’instrumentaliser la jeunesse en l’éduquant très souvent, malheureusement à bander leurs muscles pour en découdre avec vos adversaires politiques, qui en réalité sont vos propres frères et sœurs ou vos amis et non vos ennemis. Vous le savez tous, on peut perdre une élection aujourd’hui et la gagner les années à venir. Une élection est donc un jeu », a renchéri le préfet.

Avant d’inviter la population à avoir foi en l’avenir radieux de la Côte d’Ivoire, à cultiver la paix véritable et l’amour du prochain en s’engageant au pardon mutuel pour un retour définitif de la paix dans le département d’Oumé et partant de la Côte d’Ivoire entière.

Quant au maire d’Oumé, Joachim Kouassi Lagui, il a déclaré à notre micro que la population doit faire sien des trois mots ‘’pleins de sens’’ de la devise nationale du pays. « En ce jour béni du 7 août 2019, où nous célébrons la victoire de nos aïeux sur les colons, nous devons nous souvenir de notre devise nationale : Union-Discipline-Travail. Trois mots pleins de sens. Union entre les filles et fils d’Oumé pour offrir à notre population ce qu’il y a de meilleur. Discipline dans le quotidien de chaque habitant de la commune marquée par le respect du droit de l’autre et de notre environnement, et enfin le travail, parce qu’il constitue le seul moyen pour aboutir à la vraie indépendance. Notre cité ne sera véritablement indépendante si chacun, à son niveau s’engage avec détermination pour obtenir l’autonomie financière par le travail», a-t-il ajouté.

La veille de cette cérémonie, à l’initiative du préfet, les directeurs et chefs de service ont joué un match de gala contre les agents de la mairie qui s’est soldé par la victoire des directeurs et chefs de service sur le score de 3 buts à 1.

En effet, M. Kouassi Lagui est le 6e maire d’Oumé. Après son élection en décembre 2018, son conseil municipal et lui fêtent leur première fête de l’indépendance avec leurs administrés et le préfet du département François Dogbo Labé.



S. K. à Oumé

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ