x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 27 août 2020 | AIP

Le Premier ministre Hamed Bakayoko inaugure le siège de la chefferie traditionnelle de Koumassi

© AIP Par Marc Atigan
Le Premier Ministre Hamed Bakayoko inaugure le nouveau siège de la chefferie traditionnelle de Koumassi
Abidjan le 26 Août 2020. Le nouveau siège de la chefferie traditionnelle de Koumassi a été inauguré ce mercredi par le Premier Ministre, Ministre de la Défense, Hamed Bakayoko.
Abidjan – Le Premier ministre, Hamed Bakayoko, a présidé, le mercredi 26 août 2020, la cérémonie d’inauguration du siège de la chefferie traditionnelle de Koumassi en vue de « respecter les gardiens des us et coutumes » dans leur œuvre de réconciliation nationale.

Cette rencontre, qui nous réunit, s’inscrit dans le prolongement de la vision du Président Alassane Ouattara de donner aux gardiens des us et coutumes un statut à la mesure de leur rôle social dans la société ivoirienne, a indiqué M. Bakayoko.

La Chambre nationale des rois et chefs traditionnels (CNRCT) de Côte d’Ivoire est reconnue comme un organe faisant partie intégrante du paysage institutionnel de la République conformément à la « loi portant statut des rois et chefs traditionnels » du 11 juillet 2014 adoptée par l’Assemblée Nationale ivoirienne, rappelle-t-on.

Pour le ministre de la défense, le travail de ces chefs de communautés est un sacerdoce, une œuvre de service. « Vous vous mettez à la disposition des populations pour leur bien-être », a-t-il indiqué.

M.Bakayoko a salué les actions de développement du maire de Koumassi, Cissé Bacongo, "qui a changé radicalement la commune", où il dit avoir passé une partie de sa jeunesse, au quartier Pangolin. " Les revitalisations du maire sont élogieuses", a-t-il déclaré.

Selon le président du Conseil supérieur de la chefferie de Koumassi, Nanan Dr N’Guessan Tié Mambé Pierre, ce joyau architectural vient à point nommé pour participer à la sensibilisation et la cohésion des populations en vue «d’entonner l’hymne de la vraie fraternité aux rythmes de l’espérance promise à l’ humanité », a-t-il dit.

Le maire de Koumassi a été fait chef traditionnel pour la circonstance, avant la coupure du ruban symbolique par le Premier ministre ivoirien. Cette nouvelle bâtisse comprend un bureau, une salle de conférence et de réception et un préau, entre autres.

nmfa/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Articles du dossier

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ