PUBLICITÉ

Santé Publié le mardi 8 décembre 2020 | AIP

La 28e journée mondiale de la santé mentale célébrée à Bouaké

La salle de conférence de la préfecture de région de Bouaké a abrité mardi 08 décembre 2020 la cérémonie marquant la célébration officielle de la 28e édition de la journée mondiale de la santé mentale.

Selon le directeur-coordonnateur du programme national de santé mentale (PNSM), Pr Yéo-Ténéna Jean-Marie, cette célébration est une occasion pour la communauté internationale et pour la Côte d’Ivoire de pousser les réflexions sur la problématique de la santé mentale et de la prise en charge des personnes vivant avec une maladie mentale. La santé mentale demeurant encore le domaine de la santé publique qui bénéficie de peu d’attention et de peu d’investissement.

La preuve, la plupart des pays à revenu faible ou intermédiaire, tel que la Côte d’Ivoire, alloue moins de 2% de leur budget de santé à la santé mentale. Et dans ces pays, environ 76 et 85% des personnes atteintes de troubles mentaux sévères ne reçoivent aucun traitement, les troubles mentaux restant globalement méconnus et banalisés.

Cette situation a d’ailleurs motivé le choix du thème « Journée mondiale de la santé mentale : une occasion de lancer une augmentation massive des investissements dans la santé mentale ». Selon le représentant de l’OMS en Côte d’Ivoire, Dr. Jean-Marie Vianney Yaméogo, représenté par Dr. Nahounou Gagoua, ce thème est une invitation de tous les acteurs à s’unir afin d’accorder une attention particulière à la santé mentale.

« A travers cette invite, l’OMS, en appelle d’une part à un investissement massif dans la santé mentale et d’autre part à un engagement de tous les acteurs que nous sommes y compris la communauté. Investir massivement pour encourager l’action publique dans le monde en général et en Côte d’Ivoire en particulier, c’est investir dans les piliers du système sanitaire », a indiqué M. Yaméogo.

Le message du ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr. Eugène Aka Aouélé, délivré au cours de cette cérémonie par le secrétaire général de la préfecture de Bouaké, Katou Bony Francis, abonde dans le même sens que celui du représentant résident de l’OMS. Il soutient également que le thème de cette 28e journée mondiale de la santé mentale interpelle les pays à revenu faible sur leur engagement à mobiliser les moyens matériels, financiers et humains à faire de la promotion de la santé mentale une réalité et réussir ainsi la prise en charge des personnes atteintes de troubles mentaux.

Le premier responsable du département de la santé plaide également pour un investissement majeur des partenaires multisectoriels au développement dans le domaine de la santé mentale. « La santé mentale est l’affaire de tous et commande donc la solidarité de tous à tous les niveaux pour une meilleure prise en charge à temps », a-t-il fait savoir, exprimant sa gratitude à tous les partenaires au développement de la Côte d’Ivoire pour leur soutien constant.

Cette célébration a également été marquée par un exposé du directeur de l’hôpital psychiatrique de Bouaké, Pr Koua Asséman Médard, sur le thème « Santé mentale, Covid-19 et engagement communautaire ».

La journée mondiale de la santé mentale, célébrée le 10 octobre, est la journée internationale consacrée à l’éducation et à la sensibilisation du public envers la santé mentale contre la stigmatisation. Elle a été célébrée pour la première fois en 1992.

(AIP)

rkk

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ