PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 26 mars 2021 | AIP

Un projet de production intensive présenté aux maïsiculteurs du Kabadougou

Un projet de production intensive, avec pour singularité la mise à disposition de semences améliorées et d’intrants, a été présenté, jeudi 25 mars 2021, aux maïsiculteurs de la région du Kabadougou, encouragés par la même occasion à y prendre toute leur part.

Le projet, d’un coût de plus de six milliards F CFA (quelque 2,3 milliards pour les semences et 3,7 pour les produits phytosanitaires qui accompagnent), est piloté par l’organisation interprofessionnelle du maïs (OIA), avec pour partenaire financier un établissement bancaire national, la Banque populaire de Côte d’Ivoire (BP).

Prévu pour être déployé dans une quinzaine de régions, dont celle sus indiquée, il porte sur une superficie totale de 36 000 hectares, à raison de 720 tonnes de semences dont 20 déjà disponibles (soit 1000 ha), à en croire la structure de mise en œuvre.

La représentation de l’OIA dans le Kabadougou a organisé la rencontre de présentation à laquelle ont pris part de nombreux producteurs locaux. La séance, en présence de responsables des structures partenaires (notamment le financier et le semencier), a été l’occasion pour le président de l’interprofession, Eugène Kouassi N’Zi, de rappeler tout le potentiel, en termes de lutte contre la pauvreté notamment, que renferme la culture du maïs.

« Tous les instruments sont là, le reste ne dépend plus que de vous, de votre engagement, de votre sérieux », a signifié, pour sa part, le secrétaire général 1 de la préfecture d’Odienné, Sindou Dosso, représentant le préfet. Il a exhorté par la suite les producteurs de maïs du Kabadougou à saisir l’opportunité ainsi offerte.

(AIP)

kg/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ