PUBLICITÉ

Afrique Publié le samedi 11 septembre 2021 | AIP

L’ONU appelée à la rescousse pour rétablir la justice dans l’Est de la RDC

Le docteur congolais, Denis Mukwege, a appelé jeudi 09 septembre 2021, les Nations unies à intervenir à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), sujette à de nombreuses violations des droits de l’Homme.


Le prix Nobel de la paix 2018 demande à l’ONU d’envoyer des enquêteurs et d’établir un Tribunal pénal international pour la RDC, alors que l’Ituri et le Nord-Kivu sont en proie à des violences terribles et persistantes malgré l’état de siège en vigueur depuis mai 2021, selon des médias internationaux.


L’état de siège instauré le 6 mai par le président Félix Tshisekedi, couplé à la présence des forces onusiennes de la Monusco, n’a pas mis fin aux violences. Au contraire, les violences sont plus intenses et effroyables.


"Effroi", "atrocités", "peur et horreur"… le lexique employé par Denis Mukwege est révélateur de la situation dans le Nord-Kivu et en Ituri, dans l’Est de la RDC.


Il demande à l’ONU de "mettre en place sans tarder une équipe d’enquêteurs" qui aura pour mission d’"exhumer les nombreuses fosses communes" et de "collecter et préserver les éléments de preuve d’actes susceptibles de constituer des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité́ et des crimes de génocide perpétrés en RDC".


Selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), plus de 1.200 civils ont été tués et 1.100 viols cette année au Nord-Kivu et l’Ituri, les deux provinces les plus touchées du pays.


(AIP)


eaa/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ