PUBLICITÉ

Sport Publié le lundi 20 septembre 2021 | Le Nouveau Réveil

Kadjo Tano Théophile, arbitre international : « Je dédie cette médaille au maire N'gouan Alfred Jérémie »

Enseignant d'éducation physique et sportive de son état, M. Kadjo Tano Théophile vient d'être promu arbitre international. Médaillé au terme de la Coupe d'Afrique des nations de Maracana-petit poteau, qui vient de se dérouler en Côte d'Ivoire du 21 au 22 août dernier, il a été présenté au public sportif d'Aboisso à l'occasion du tournoi sportif dénommé "tournoi de l'amitié". Dans cet entretien, il exprime sa passion pour le sport et dédie sa médaille au maire de sa commune d'origine.


Voudriez-vous vous présenter à nos lecteurs ?


Je suis Kadjo Tano Théophile. Je suis professeur d'éducation physique et sportive (EPS)à Tiassalé. Je viens d'être promu arbitre international depuis la dernière Coupe d'Afrique des nations de Maracana petit-poteau.


Comment êtes-vous arrivé à ce haut niveau ?


C'est par la passion. Déjà dès l'âge de huit ans, je jouais au football petit-poteau. C'est comme cela que tout a commencé. Je suis devenu professeur d'EPS. Dans ma ligue, c'est-à-dire la ligue de Maracana petit-poteau du Sud-Comoé, je me suis engagé dans l'arbitrage. Sur cette voie, j'ai été retenu pour une formation à Abidjan. A l'issue de cette formation, je faisais partie des auditeurs sélectionnés pour aller au championnat. Au vu de nos différentes prestations de la saison, quatre d'entre nous ont été retenus pour le niveau international. Par la grâce de Dieu, je fais partie de ces heureux élus. A la dernière Coupe d'Afrique des nations de Maracana petit poteau, qui s'est déroulée en Côte d'Ivoire du 21 au 22 août dernier, j'étais à ma première expérience internationale. Cependant, j'ai fait partie du trio, qui a officié la finale de cette CAN 2021 de Maracana petit-poteau. A l'issue de la compétition, j'ai reçu une médaille.


Vous êtes aujourd'hui un exemple pour la jeunesse de Côte d'Ivoire en général et du Sud-Comoé en particulier. Quel message à l'endroit de ces jeunes ?


A toute la jeunesse, je voudrais dire de croire en ce que nous faisons. Lorsqu'on choisit une voie, il faut s'y engager avec foi et passion, le tout dans un souci de toujours bien faire sans tricher. C'est ce qui va vous démarquer et les observateurs apprécieront un jour votre travail. Permettez-moi, à ce stade de mes propos, de remercier tous ceux qui ont eu l'idée d'introduire le petit-poteau ici à Aboisso, dans le Sud-Comoé. Je pense notamment au maire Ngouan Alfred Jérémie, qui lutte pour l'épanouissement de sa jeunesse. Je voudrais lui dédier cette médaille.


Propos recueillis par FRANCK DESTINEE

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Sport

Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ