x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Faits Divers Publié le jeudi 21 octobre 2021 | Le Nouveau Réveil

Drame à Didiévi / Soutien à la famille et aux populations : La solidarité s’organise

© Le Nouveau Réveil Par DR
Drame à Didiévi / Soutien à la famille et aux populations : La solidarité s’organise

Le drame survenu à Yalombi-Kouassikro, avec la mort de Koffi Kouadio Privat, âgé de 12, élève en classe de CM1, continue d’endeuiller le canton Gôkli. Cette nouvelle parvenue aux plus hautes autorités et cadres de Didiévi, ceux-ci se sont mobilisés pour se rendre dans ledit village pour apporter leur compassion à la famille et aux populations. Le président du Sénat, Jeannot-Ahoussou Kouadio, a dépêché pour la circonstance son chef de cabinet, Michel Koffi, pour compatir à la douleur et prendre sa part de deuil. Avec lui l’ensemble du corps préfectoral conduit par le préfet, Alexandre Achy Yapi et le directeur régional des Eaux et forêts, le colonel Kouassi N’Tayé qui, au nom du ministre des Eaux et Forêts, Alain Richard Donwahi, était lui aussi là pour pleurer avec les populations. Comme eux, le député de Didiévi, N’guessan Edouard et le maire Brice Kouassi, par l’entremise de leurs envoyés ont apporté soutien et réconfort à la famille.


Outre cette présence pour apporter le réconfort, la solidarité s’organise pour apporter un appui considérable à la famille mais aussi à l’ensemble des neuf villages de la tribu Gôkli. Une mission gouvernementale pour soutenir les populations est très attendue par les populations desdits villages, dans les prochains jours. Et pour cause, nombre d’entre elles déplorent leurs exploitations agricoles dévastées par les pachydermes. Ce troupeau, de 10 éléphants, sorti de leur milieu naturel qu’est le parc d’Abokouamékro, situé à une quarantaine de kilomètres du lieu du drame a, selon les populations rencontrées hier à Yalombi-Kouassikro, a fait de nombreux dégâts. Apeurés, les habitants desdits villages demeurent encore dans la psychose. Alors que le temps de la récolte des produits vivriers est amorcé. Ces préoccupations posées en présence des envoyés du Sénat, du corps préfectoral, ceux-ci ont rassuré les populations quant aux dispositions qui seront prises dans les jours à venir pour sécuriser la zone et permettre aux uns et aux autres de vaquer à leurs occupations quotidiennes sans crainte.


Nanan Kouassi Kouakou, chef du village de Yalombi-Kouassikro et sa population très affectés ont bien accueilli la délégation venue. Des dons en numéraire ont été faits pour apaiser la douleur du couple Yao Koffi et Kouassi Amenan Christelle.



JEAN PAUL LOUKOU

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Titrologie

Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ