x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Économie Publié le vendredi 29 octobre 2021 | AIP

La France signe un troisième C2D d’un montant de 751 milliards FCFA avec la Côte d’Ivoire

© AIP Par DR
Coopération : la France signe un 3e C2D d’un montant de 751 milliards FCFA avec la Côte d’Ivoire
Le ministre français de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, et son homologue de la Côte d’Ivoire, Adama Coulibaly, ont signé le 27 octobre 2021, un troisième Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) entre les deux pays.

Abidjan - Le ministre français de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire et son homologue ivoirien, Adama Coulibaly, ont signé le mercredi 27 octobre 2021, le troisième Contrat de désendettement et de développement (C2D) entre les deux pays, d'un montant de 751 milliards de Francs CFA.


Mécanismes de conversion de dette en programmes de développement, gérés dans un cadre partenarial, les C2D illustrent depuis 2012, la richesse de la coopération économique entre la France et la Côte d’Ivoire.


Selon une note d’information transmise vendredi 29 octobre 2021 à l’AIP, ce troisième Contrat, dont la mise en œuvre et le suivi seront effectués par l’Agence française de développement (AFD), mobilisera des ressources d’un montant de 1,144 milliard d’euros, soit 751 milliards FCFA. Il s’ajoute aux financements de 1,755 milliard d’euros déjà mobilisés lors des deux premiers C2D.


Ces ressources seront entièrement consacrées aux priorités du gouvernement ivoirien, dans le cadre du nouveau Plan national de développement (PND) 2021-2025.


Par ce dispositif, d’importants programmes sociaux seront financés avec une attention particulière à la jeunesse, au travers des programmes pour l’éducation, la formation et l’emploi, mais aussi le secteur de la santé.


Des projets en matière de développement urbain et d’agriculture démontrent également l’engagement commun à protéger l’environnement et à répondre aux défis de la transition écologique, tout en renforçant le développement équilibré du territoire.


Enfin, l’appui à la gouvernance des institutions publiques, notamment financière, constituera une autre priorité d’utilisation par les autorités ivoiriennes, de la part du Contrat allouée à de l’aide budgétaire.


La signature de ce troisième Contrat de désendettement et de développement réaffirme ainsi le soutien des autorités françaises aux priorités de développement du gouvernement ivoirien. Elle s’inscrit aussi plus largement dans l’engagement constant de la France à mobiliser, tant au niveau bilatéral que multilatéral, les financements nécessaires aux besoins des pays en développement, en particulier en Afrique.


(AIP)


bsb/cmas

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Économie

Toutes les vidéos Économie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ