x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le vendredi 8 avril 2022 | AIP

Pâques 2022: La sécurisation des fêtes au centre d’une rencontre du CCE de la police à Dimbokro

© AIP Par DR
Pâques 2022: La sécurisation des fêtes au centre d’une rencontre du CCE de la police à Dimbokro
La sécurisation dans la commune de Dimbokro des fêtes de pâques (Paquinou 2022) qui auront lieu dans quelques jours, était au centre d’une rencontre du comité consultatif et d’éthique (CCE) qui a réuni, jeudi 7 avril 2022, à Dimbokro, outre les agents de police, les chefs de villages et de communautés, les guides religieux et les leaders de jeunes et de femmes.

Dimbokro - La sécurisation dans la commune de Dimbokro des fêtes de pâques (Paquinou 2022) qui auront lieu dans quelques jours, était au centre d’une rencontre du comité consultatif et d’éthique (CCE) qui a réuni, jeudi 7 avril 2022, à Dimbokro, outre les agents de police, les chefs de villages et de communautés, les guides religieux et les leaders de jeunes et de femmes.


Le chef de service du commissariat de Dimbokro, le commissaire Tébily Yves a informé de la mise en place dans les jours à venir de dispositifs sécuritaires notamment des patrouilles motorisées et pédestres pour permettre à la police nationale, notamment les éléments du commissariat et de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS 6), de jouer sa triple mission préventive, dissuasive et répressive.


La mission de la police est notamment de garantir la sécurité des personnes, des biens et des institutions, maîtriser les flux migratoires surtout pendant la "Paquinou" et lutter contre la criminalité organisée, la grande délinquance et la drogue et protéger la commune contre le terrorisme, a expliqué Caire Tébily, appelant les populations à une franche collaboration pour des fêtes calmes.


"Le comité créé par les autorités policières a pour objectif d’écouter, de comprendre, de recueillir les problèmes des populations puis anticiper sur les événements qui pourraient troubler l’ordre public", a fait savoir le chef de service adjoint du commissariat de Dimbokro, Konaté Fousseni.


Il a indiqué que c’est un moyen de « briser le mur de glace » entre la population et sa police pour le rétablissement de la confiance rompue après la grave crise de 2011 qui a secoué le pays. Il a salué la présence des différentes composantes de la société à cette rencontre.


Cette réunion a permis à l’adjoint au substitut du procureur du tribunal de Dimbokro, Koné Donald, d’informer les populations sur la saisine de la justice surtout en matière d’infraction. Il les a assurés qu’elles peuvent exposer leur situation réelle sans ambages devant la justice qui est impartiale.


Des échanges et la mise à disposition d’un chronogramme d’une de sensibilisation que la police entamera dans les villages ont mis fin à cette rencontre.



(AIP)

ik/fmo

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ