x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 23 juin 2022 | AIP

Le taux de pauvreté en Côte d’Ivoire baisse à 39% (ministre)

Le taux de pauvreté en Côte d’Ivoire connait une baisse, se situant à 39,4% en 2018 contre 44,4% en 2015, a révélé, jeudi 23 juin 2022 à Abidjan, la ministre de la Solidarité et de la lutte contre la Pauvreté, Myss Belmonde Dogo.


"En Côte d’Ivoire, la baisse de la pauvreté amorcée sur la période 2012-2015 s’est renforcée en 2018. On estime en effet, à environ 10,064 millions, le nombre de pauvres avec un taux de pauvreté de 39,4% contre 44,4% en 2015", a déclaré Myss Dogo, à l’ouverture des travaux de l’atelier de validation du rapport provisoire sur l’analyse de l’extrême pauvreté et ses déterminants, des inégalités et de la vulnérabilité en Côte d'Ivoire.


Cette tendance baissière a été possible "grâce à l’effet conjugué des performances économiques remarquables, des réformes et des mesures de politiques sociales mises en œuvre par le gouvernement", a expliqué Mme Dogo. Ce qui implique, selon elle, l’identification des "pièges de la pauvreté" et le renforcement du potentiel productif des personnes vivant dans la pauvreté.


"En pratique, ce sont des groupes de populations spécifiques tels que les femmes, les jeunes, les personnes déplacées ou isolées, qui risquent de souffrir le plus des difficultés rencontrées par les ménages et les communautés, dans l’économie locale et au niveau du cadre institutionnel", a fait observer la ministre.


Selon le rapport provisoire sur l’analyse de l’extrême pauvreté et ses déterminants, des inégalités et de la vulnérabilité, il ressort qu’en Côte d’Ivoire, l’extrême pauvreté s’observe le plus en milieu rural, fortement concentrée au Centre-ouest, notamment dans le Tonkpi, le Haut-Sassandra, la Marahoué et au Nord dans le Tchologo.


L'enquête menée par l’Institut national de statistique (INS) avec l’appui technique et financier du Programme des nations unies pour le développement (PNUD, indique que les ménages extrêmement pauvres sont en général de grande taille (plus de six personnes), et dirigés par des hommes en couple âgés d’au moins 36 ans, sans niveau d’instruction ni diplôme, et ayant au moins un enfant.


Pour résorber le problème de la pauvreté, le gouvernement ivoirien a mis en œuvre le programme social du gouvernement (PSGouv) et les plans spéciaux pour atténuer l’impact social et économique de la pandémie de Covid-19 sur les populations.


Il a également entrepris de développer un Registre social unique (RSU), afin d’identifier les populations les plus vulnérables et d’adresser efficacement la question de la coordination et de l’efficience des programmes de protection sociale et de lutte contre la pauvreté, et de constituer une base de données unique sécurisée sur les conditions socio-économiques des ménages en vue de son utilisation pour le suivi et la prise en charge des bénéficiaires des programmes sociaux.


(AIP)


ad/tm

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ