x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le jeudi 4 août 2022 | CICG-Côte d’Ivoire

Dramatiques accidents du 1er août 2022: le Premier Ministre Patrick Achi au chevet des blessés et auprès des familles endeuillées du village d'Attiékoi

© CICG-Côte d’Ivoire Par DR
Après le tragique accident du week-end dernier: Patrick Achi apporte le soutien du chef de l'Etat aux victimes d’Attiékoi
Grosse émotion ce mercredi 3 août 2022 dans le village d’Attiekoi près d’Alépé. De fait, le Premier ministre Patrick Achi à la tête d’une délégation de membres du gouvernement était dans cette localité pour exprimer les condoléances du Président de la republique Alassane Ouattara et du gouvernement après l’accident qui a coûté la vie le 1er août dernier à 20 personnes issues de ce village. 

Abidjan - Au nom du Président de la République, Alassane Ouattara, le Premier Ministre, Patrick Achi, s’est rendu le mercredi 03 août 2022 au chevet des blessés et auprès des familles endeuillées du village d’Attiékoi, après l’accident dramatique de la circulation survenu le 1er août dernier sur l’axe Abidjan-Alépé. Un accident ayant fait 21 morts et cinq blessés dans le véhicule en provenance de ce village.


"Au nom du Président de la République Alassane Ouattara, je leur ai témoigné l’émotion infinie et la solidarité fervente de la nation. Nos prières émues les accompagnent aujourd’hui et notre attention constante les accompagnera, pour qu’elles puissent surmonter cette terrible épreuve de la vie", a dit Patrick Achi.


Il a annoncé que le gouvernement assistera ces familles endeuillées "dans la prise en charge des obsèques pour exprimer le soutien de toute la nation".


Patrick Achi a également présenté ses condoléances au chef du village d’Attiékoi et à toute la population.


A cette occasion, le Premier Ministre a rappelé que la sécurité routière est une priorité d’action du gouvernement, avec pour ambition la réduction de 50% du nombre d’accidents sur nos routes d’ici à 2025.


La sécurité routière doit être aussi, a-t-il poursuivi, un combat national et quotidien que chacun mène "car en étant tous responsables, attentifs et disciplinés, nous ferons gagner la vie".


Ce même 1er août, un autre accident survenu sur l’axe Kononfla-Yamoussoukro avait fait 12 morts. Le gouvernement se rendra bientôt à Issia pour présenter sa compassion aux populations.

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ