x Télécharger l'application mobile Abidjan.net Abidjan.net partout avec vous
Télécharger l'application
INSTALLER
PUBLICITÉ

Société Publié le samedi 27 août 2022 | Abidjan.net

Côte d'Ivoire /Arrestation de Pulchérie Gbalet : le procureur de la République donne les raisons

© Abidjan.net Par DR
Le procureur de la République, Richard Adou

Le Procureur de la République près le tribunal de première instance d'Abidjan-Plateau, Adou Richard Christophe a donné vendredi dans un communiqué, les raisons de l'arrestation et de la détention de Pulchérie Gbalet, une militante de la société civile ivoirienne.

'' (...) Dans le cadre de son activisme visant à jeter le discrédit sur les institutions de la République, dame Pulchérie Gbalet a rencontré certains parents de soldats retenus au Mali en vue de les inciter à  désavouer l'action gouvernementale. Les faits susmentionnés dont la gravité n'est plus à démontrer tombe sur le coup des articles 155, 179 et 183 du code pénal'', a fait savoir le procureur de la République dans ce communiqué transmis à Abidjan.net. 


Il a précisé que les faits imputés à dame Pulchérie Gbalet sont notamment qualifiés de: 

" Entente avec les agents d'une puissance étrangère de nature à nuire à la situation militaire et diplomatique de la Côte d'Ivoire, manœuvres de nature à jeter le discrédit sur les institutions et à occasionner des troubles graves à l'ordre public et de diffusion de nouvelles fausses de nature à entraîner une atteinte au moral de la population".  

Poursuivant, M. Adou a mis en garde les personnes qui violeraient la loi pénale estimant jouir de leur droit à la liberté d'expression. 


A Lire Arrestation de Pulchérie Gbalet: le communiqué du procureur de la République



'' C'est le lieu pour le procureur de la République de rappeler aux uns et aux autres que les libertés d'expression, de réunion pacifique et d'association ainsi que le droit de participer aux affaires publiques doivent s'exercer dans le strict respect des lois '', a-t-il rappelé indiquant que toutes les personnes qui violeront la loi pénale, subiront la rigueur de la loi.  


Pulchérie Gbalet, Présidente de Alternative citoyenne ivoirienne ( ACI), une organisation de la société civile ivoirienne a été placée sous mandat de dépôt et déférée en début de semaine à la maison d'arrêt et de correction d'Abidjan ( MACA). 

Selon le procureur de la République, l'information judiciaire qui a été ouverte à son encontre, suit son cours.  

 Cette militante de la société civile, rappelle-t-on, s'est rendue récemment , au Mali où sont détenus 49 soldats ivoiriens depuis le 10 juillet dernier et où elle a eu une série de rencontres avec des personnalités sur place. 


L.Barro

Réagir à cet article

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Playlist Société

Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour vous

PUBLICITÉ