Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces.ci    Cuisine    Nécrologie    Publicité
  CHRONOLOGIE
Comment faire de la publicité sur Abidjan.net ?

Accueil
News
Chronologie
Événement

2017

mardi
27 juin

C’est en fin d’après-midi du mardi 27 juin 2017 qu’Evariste Méambly, président du Groupe parlementaire Agir pour le peuple, rentré tout récemment d’un voyage au Sénégal et au Canada pour la cérémonie de graduation de sa fille ainée, et le plus illustre des icônes de la musique ivoirienne, Alpha Blondy, se sont rencontrés au sein de la radio Alpha Blondy Fm sise à la Riviera 2. Cette rencontre, à l’initiative du président Méambly, a duré deux heures au cours desquelles le parlementaire et l’Ambassadeur de la paix de la Cedeao ont longuement échangé sur la situation socio-politique ivoirienne et précisément sur la meilleure approche pour aboutir à une réconciliation vraie et une paix durable en Côte d’Ivoire. Les deux hommes se sont accordés à dire qu’il fallait impérativement faire table rase des ressentiments, frustrations et autres rancœurs liés à la crise postélectorale et que cela ne pourrait se faire que grâce à une amnistie de tous les acteurs de ce douloureux épisode ivoirien, pour garantir définitivement la paix sociale en Côte d’Ivoire. La Star internationale Alpha Blondy a insisté sur l’impérieuse nécessité pour les politiques ivoiriens, dans leur divergence d’opinion, de s’entendre au moins sur la paix sociale et la réconciliation car, dira-t-il, leur responsabilité vis-à-vis des 25 millions d’habitants vivant en Côte d’Ivoire, est grande. Pour le président Méambly du groupe parlementaire Agir pour le peuple, c’est par orgueil que tous les acteurs de la crise ivoirienne, aussi bien ceux du camp Ouattara que ceux du camp Gbagbo, sont réfractaires à l’idée d’une amnistie. Il estime qu’au lieu de chercher à prendre le pouvoir, tous les politiques devraient accepter cette amnistie, pour permettre aux uns de rassurer définitivement ceux d’entre eux qui craignent « l’après Ouattara » et aux autres de libérer tous leurs partisans incarcérés y compris l’ex-président Gbagbo Laurent et Charles Blé Goudé et également pour assurer le retour d’exil de nombreux Ivoiriens.


Comment