Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
FAKE NEWS
Comment

Accueil
News
Fake News
Société
Article Fake News
Société

Le maire de Koumassi prépare un génocide (Fake News)

Publié le dimanche 1 novembre 2020  |  Réseaux sociaux
FAKE NEWS
Attention ! : Cet article est une Fake News (Fausse nouvelle), sa publication à pour but de lutter contre la désinformation.
Vous trouverez les vraies informations sur le sujet en dessous de cet article.
Une
© Réseaux sociaux par DR
Une vidéo tendancieuse dans laquelle la réalisatrice affirme que la mairie de Koumassi serait en train de distribuer des machettes et repris par certains cyberactivistes avec comme titre "Le maire Cisse Bacongo prépare un génocide"


Ci-dessous la mise au point de la Mairie de Koumassi

Il circule sur les réseaux sociaux une vidéo tendancieuse dans laquelle la réalisatrice affirme que la mairie de Koumassi serait en train de distribuer des machettes et reprise par certains cyberactivistes avec comme titre "Le maire Cisse Bacongo prépare un génocide"

Il convient de noter qu’il s’agit ni plus, ni moins d’une campagne de dénigrement et d’intox contre le Maire. A titre d’information, il faut savoir que le Maire, dans sa quête du vivre ensemble à Koumassi, a consacré sa journée du 31 octobre à sillonner les 16 quartiers de Koumassi afin de partager avec les populations un message de paix et de cohésion, avant de les appeler à aller voter.

C’est ainsi qu’au niveau du quartier SOGEFIHA, le Maire a passé plus de 45 mn à s’entretenir avec les populations et à les exhorter à aller voter. Quelques jeunes assis dans un maquis tenaient des propos discourtois à l’encontre de la délégation du maire engendrant des altercations avec d’autres jeunes précédant la délégation du Maire, à l’insu de ce dernier et qui se sont soldées par un blessé léger dans les rangs des jeunes de la Sogefiha.

Informé de la situation, le maire a déboursé la somme de 200.000f qui a été remise à monsieur Dago Kévin, en présence de Baba Mohamed, Départemental RHDP de la SOGEFIHA, soit 50.000f devant servir à soigner le blessé et 150.000f comme frais de mission pour continuer à passer les messages de paix et de cohésion.

Sortant de la cité, le Maire a été hélé par le blessé qui a affirmé ne pas avoir reçu les 50.000f pour ses soins. C’est ainsi que le maire lui a encore remis 50.000f, avant de se retirer, en donnant rdv aux populations pour une rencontre après les élections. Toute la scène s’est déroulée en présence des journalistes de la RTI, de LiveTV et des différents organes de la presse écrite et en ligne qui étaient dans le cortège.

LA DIRECTION DE LA COMMUNICATION
GOOD NEWS
Le ou les informations ci-dessous viennent apporter le démenti de la fake news exposée plus haut. Elles sont donc les seules dignes de foi.
Commentaires


Comment